5 novembre 2017 Noémie 5Comment

Principale étape de notre road trip entre Las Vegas et Los Angeles, notre séjour dans la Death Valley nous a offert des paysages à couper le souffle. Entre l’immensité désertique de cette immense série de vallées et les incroyables formations géologiques façonnées par des millions d’années de soleil et d’érosion, on en prend plein la vue. Il est facile de passer plusieurs jours sur place, notamment lorsqu’on commence à se lancer dans les randonnées. Mais la bonne nouvelle, c’est que même avec une seule journée devant soi, on peut déjà plusieurs plus beaux sites de la mythique Vallée de la mort !

death valley blog voyage road trip

Petit guide pratique du voyageur

Pour commencer, un petit point météo : nous avons visité le parc au tout début du mois de mars, et la température était idéale. Un peu fraîche la nuit, et ne dépassant pas les 32° en pleine journée. On a d’ailleurs fait nos malins avec Julien, dans le genre On-vit-dans-l’enfer-des-tropiques-c’est-ça-que-vous-appelez-l’endroit-le-plus-chaud-des-Etats-Unis-?!. Il faut malgré tout être prudent dans le parc : en été les températures sont démentielles et mettent à rude épreuve non seulement nos petits organismes mais aussi les voitures. Pensez à prendre beaucoup d’eau avec vous, et soyez prudents si vous partez en randonnée.

death valley blog voyage road trip furnace's creek
That’s all you’ve got?

Où trouver toutes les informations sur le parc ?

Avant de vous lancer à l’aventure dans la Death Valley, allez faire un tour à la petite guérite des rangers située à l’entrée du village de Stovepipe Wells.

C’est aussi là qu’on paie le prix d’entrée dans le parc national, qui s’élève à 20$ par véhicule et qui est valable pendant une semaine.

On peut y discuter avec les gardes du parc, super sympathiques, qui vous fourniront une carte de la Death Valley et vous donneront tous les conseils nécessaires, notamment sur l’état des routes et l’accessibilité des différentes zones. En effet, des orages soudains, brefs mais très violents, peuvent couper certaines routes !

Un autre centre d’accueil des visiteurs se trouve dans le petit village de Furnace Creek. death valley blog voyage road trip

Où loger dans la Death Valley ?

On a passé deux nuits dans l’un des trois hôtels de la Vallée de la mort : le Stovepipe Wells Village Hotel.

Le budget n’est pas donné (165$ pour la chambre « Standard »), mais en partageant le prix entre 4 personnes on peut s’y retrouver. Il y a une piscine pour les jours les plus chauds (complètement indécente au milieu de ce désert), et un feu de camp autour duquel on peut se poser le soir pour prendre l’apéro.

Si vous voulez éviter l’hôtel, et profiter encore mieux des magnifiques nuits étoilées de la Vallée de la mort, les possibilités de camping sont nombreuses, soit au village de Stovepipe Wells, soit, encore plus joli, à Furnace’s Creek.

death valley blog voyage stovepipe wells hotel
Petite séance chill à l’hôtel

Où manger ?

Pour se restaurer, il n’y a pas 36 options – on est dans le désert, encore une fois, donc tout est un peu plus cher qu’ailleurs. Le mieux est d’arriver avec ses réserves.

Pour le premier dîner et notre déjeuner, on avait prévu de quoi pique-niquer en faisant un petit arrêt dans un WholeFoods à la sortie de Las Vegas. Une petite supérette à Stovepipe Wells permet de se ravitailler avec quelques aliments de base et un choix très respectable de bières.

Un point idéal pour faire une pause  ombragée, ce qui relève du luxe dans la Death Valley, est la petite oasis de Furnace Creek. On y trouve un centre d’accueil des visiteurs où on peut refaire le plein d’eau, deux hôtels et un camping, et surtout quelques zones de pique-nique à l’ombre des arbres.

On a pris notre deuxième et dernier dîner au « saloon » qui fait partie de l’hôtel Stovepipe Wells. Ce fut une belle surprise : un hamburger vraiment délicieux et un choix impressionnant de bières américaines, avec plein d’IPA à la carte (que serais-je sans mes IPA !).

death valley blog voyage road trip stovepipe wells saloon

 

Les 5 sites de la Death Valley à ne pas manquer

Se rendre d’un site à un autre est déjà un spectacle en soi : l’azur du ciel d’hiver, le bitume de la route qui semble s’étendre à l’infini, l’immensité de la Vallée qui fait se sentir (vraiment) tout petit, cette sensation d’avoir atterri sur Mars…

death valley blog voyage road trip

Voici l’itinéraire que nous avons suivi pendant notre journée en tant qu’aventuriers du désert :

#1 Badwater et son lac de sel

Le bassin de Badwater est le point le plus bas des Etats-Unis (86 mètres en-dessous du niveau de la mer). Ça m’avait bien impressionnée avant que j’apprenne que je vivais désormais tout près du point le plus bas de la terre, en Jordanie (-422m tout de même).

death valley blog voyage road trip badwater
Photo : Julien

Autour de cette « source » d’eau non potable  (d’où le nom, logique), on trouve un gigantesque lac de sel. On marche littéralement sur des cristaux de sel, qui craquent sous nos chaussures comme si on marchait dans la neige. C’est surréaliste, et c’est aussi l’occasion de faire plein de photos où on joue avec la perspective. On a passé une bonne demi-heure à enchaîner les mises en scène, les prises de vidéo avec la Go Pro de nos amis, bref, retour en enfance assurée.

death valley blog voyage road trip badwater

death valley blog voyage road trip badwater
Ok, on était complètement fascinés par le lac de sel. – Photo : Julien

death valley blog voyage road trip badwater

death valley blog voyage road trip badwater
Hihi.
death valley blog voyage road trip badwater
Hihi bis.

Prévoyez les lunettes de soleil, la crème solaire et de quoi vous couvrir la tête : la réverbération sur les cristaux de sel d’un blanc immaculé atteint des niveaux spectaculaires !

death valley blog voyage road trip badwater
Ah ben oui là c’est lumineux. – Photo : Julien

 

#2 L’infinie palette de couleurs le long d’Artist’s Drive

Cette petite route sinueuse à sens unique fait passer les visiteurs le long de formations rocheuses qui arborent toutes les teintes géologiquement imaginables. Du vert au pourpre, c’est le moment où jamais de se rappeler ses cours de SVT.

death valley blog voyage road trip artist's drive
Photo : Julien
death valley blog voyage road trip artist's drive
Où est Charlie ? – Photo : Julien

Un bon moyen de combiner le plaisir des yeux et celui de la route : ça monte, ça descend, ça tourne dans tous les sens – les bikers qu’on y a croisés ne s’y sont pas trompés.

death valley blog voyage road trip artist's drive
Photo : Julien

death valley blog voyage road trip artist's drive

J’avoue tout de même qu’on aura la chance de voir, un an plus tard, des variations de couleurs bien plus impressionnantes lors de notre road trip dans les Andes, au cœur de la Quebrada de Las Conchas en Argentine.

 

#3 Les formations rocheuses de Golden Canyon

Voilà le point de départ d’une belle petite randonnée. On se gare à l’entrée du Golden Canyon pour rejoindre la Red Cathedral, une formation de roche ocre majestueuse. Bien que le chemin ne fasse que 3 km, la journée file et on n’a malheureusement pas le temps d’atteindre la Red Cathedral. On a malgré tout parcouru un petit bout du chemin de randonnée au milieu du canyon accidenté, aux murs naturels de couleur sable, parfois lissée par le vent et les pluies.

death valley blog voyage road golden canyon

death valley blog voyage road golden canyon
Photo : Julien

Pour une fois, pas de perspective qui s’étend à l’infini, mais le calme d’un chemin encaissé entre les parois rocheuses.

death valley blog voyage road golden canyon

 

#4 Zabriskie Point : Seul sur Mars

Zabriskie Point est mon 2e spot préféré de cette journée dans le désert. Depuis le parking, on grimpe au sommet d’une colline pour bénéficier d’un point de vue panoramique sur le paysage extraordinaire de cette partie du parc : des montagnes au relief entièrement façonné par l’érosion. On y voit les différentes strates de sédimentation qui se sont accumulées jusqu’à former ces énormes ensembles rocheux. C’est à cet endroit qu’on a le plus l’impression de sentir les forces qui font de la Terre une masse tout sauf immobile !

death valley blog voyage road trip zabrisikie point
Photo : Julien
death valley blog voyage road trip zabrisikie point
Photo : Julien

Je vous conseille de vous y rendre en fin d’après-midi : la lumière chaude et rasante de la fin de journée souligne les douces ondulations de la roche.

death valley blog voyage road trip zabrisikie point
Happy in Zabriskie.
death valley blog voyage road trip zabrisikie point
Photo : Julien 

 

#5 Les mille et une nuits avec les dunes de sable de Mesquite Flat

C’est mon endroit préféré dans la Death Valley. On avait déjà vu depuis la route les dunes de sable de Mesquite en y passant le matin, et j’avais hâte d’aller faire revivre mes souvenirs d’Aladin au milieu de cette grande étendue de sable !

death valley blog voyage road trip mesquite flat dunes

Véritable curiosité au milieu de ce désert rocailleux, cette partie de la vallée est recouverte de dunes d’un sable très fin. On enlève ses chaussures, on roule dans les dunes (quand on arrive à grimper à leur sommet…), et puis on s’assied au sommet d’une d’entre elles, pour profiter des derniers rayons de lumière de la journée…

death valley blog voyage road trip mesquite flat dunes

death valley blog voyage road trip mesquite flat dunes
Photo : Julien

C’est définitivement le meilleur emplacement pour assister au coucher du soleil dans la Death Valley.

death valley blog voyage road trip mesquite flat dunes

 

Le parc national de la Vallée de la mort abrite de nombreuses autres merveilles géologiques, qu’on n’a malheureusement pas eu le temps d’aller explorer : Los Angeles nous attendait déjà !

Et vous, quels sont vos sites préférés de la Death Valley ?

 

5 thoughts on “Les plus beaux sites de la Death Valley en une journée

    1. Mais carrément, pour avoir vu les photos c’est vraiment le même type de paysage (qu’on retrouve un peu au sud de Salta aussi) ! Bien partante pour remettre ça aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *