12 juin 2017 Noémie 3Comment

Mon séjour à Taipei se démarque de mes précédentes péripéties : c’est mon premier voyage toute seule. Plus long qu’une escale, sans ami à qui rendre visite sur place, sans aucun point de repère (pas même la langue !). J’avais promis de rendre visite à mon amie Virginie qui vit à Hong Kong, et Julien étant en France, j’ai sauté sur l’occasion d’avancer un peu mon expédition dans cette partie de l’Asie. A seulement 1h20 d’avion de Hong-Kong, c’était trop tentant de pousser jusqu’à la capitale de cette destination bien connue mais un peu oubliée des touristes européens.

blog voyage taiwan taipei rue

J’ai passé seulement deux jours à Taipei, mais on peut planifier très facilement deux journées supplémentaires dans la capitale : passer plus de temps à visiter les plantations de thé, aller en métro jusqu’aux sources chaudes à la périphérie nord de la ville, explorer les bords de la rivière… Bref les voyageurs qui veulent rester trois ou quatre jours à Taipei ne s’y ennuieront pas.

Informations pratiques 

Rejoindre Taipei depuis l’aéroport de Taoyuan

Depuis mars 2017, il n’a jamais été aussi facile de voyager entre l’aéroport de Taoyuan et le centre-ville : la nouvelle ligne de métro Airport Express permet de rejoindre la gare centrale – Taipei Main Station – en 35 minutes, pour seulement 160 NT$ (5€ !).

Certains des trains sont des « Express » avec seulement quelques arrêts, les autres sont des omnibus, les « Commuters ». Depuis Taipei Main Station il y a deux quais différents pour ces trains ; à l’aéroport il n’y a qu’un seul quai, mais vous trouverez le type de train indiqué sur le panneau d’information.

blog voyage taiwan taipei aéroport mrt

Où loger à Taipei ?

J’ai séjourné dans le Star Hostel Main Station, à seulement 5 minutes à pied de la gare centrale, à 10 minutes de la station de MRT Zongshan, et dans une rue où on trouve plein de petites gargotes où on peut manger pour l’équivalent de quelques euros.

L’hôtel / guesthouse propose des lits en dortoir ainsi que des chambres pour 1 ou 2 personnes : la single room, super bien aménagée, assez grande, et très douillette, m’a coûté 39€ par nuit.

Les parties communes sont très agréables, le staff parle anglais, on peut y laisser son sac avant ou après son départ… Je le recommande vivement !

blog voyage taiwan taipei star hostel hotel
C’est chou non ?

blog voyage taiwan taipei star hostel hotel

Comment se déplacer ?

Taipei est une ville assez étendue mais où il est agréable de marcher. Entre le réseau du métro MRT et celui des bus, on peut se permettre de combiner transports en commun et promenade à pieds pour découvrir la capitale de l’île.

bog voyage taiwan taipei métro easycard transport

L’équipement indispensable est l’Easy Card : comme dans de nombreuses villes, cette carte à « louer » pour 100 NT$ (3€) est rechargeable à des bornes à l’entrée des métros et elle facilite vraiment les trajets. J’ai eu la chance d’obtenir gratuitement la mienne, gentiment offerte par une voyageuse sur le départ que j’ai croisée à l’aéroport ! Mais on peut se faire rembourser intégralement le dépôt de 100 NT$ à la fin de se son séjour. Recharger l’Easy Card est très facile puisqu’on peut y mettre toutes ses petites pièces, et de toute façon le coût est ridiculement abordable, d’autant plus qu’on a 20% de réduction sur les voyages en métro : un trajet de quelques arrêts coûte seulement 16 NT$, soit 0,5€…

Pour prendre le bus, jetez un coup d’œil à Google Maps quand vous avez du wifi (c’est-à-dire TOUT LE TEMPS à Taipei) pour identifier vos itinéraires. Un trajet revient à 15NT$, on bipe son Easy Card en sortant du bus.

bog voyage taiwan taipei bus

 

Deux jours de balade à Taipei : 10 choses à faire !

Numérotées dans l’ordre dans lequel je les ai faites, voici mon petit parcours à travers la capitale taiwanaise !

#1 Promenade à Ximending, le quartier animé de Taipei

Je commence ma découverte de la ville en rejoignant le quartier de Ximending, situé au nord du district de Wanhua. On est le dernier jour de la fête des dragon boats à Taïwan, c’est un jour férié, donc la ville est plutôt calme.

Pas mal de commerces sont fermés, mais à Ximending, l’animation bat son plein. Ce quartier dédié au shopping attire les jeunes taiwanais dans ses rues piétonnes. L’ensemble a des airs d’Harajuku, à Tokyo : produits de la culture manga et kaiwai, magasins de vêtements, d’électronique, de musique, restaurants… Ça bouillonne de vie. Je regrette de ne pas être y retournée la nuit : ce genre de rues un peu moches de jours sont souvent sublimes quand elles sont toutes éclairées !

#2 Le quartier traditionnel de Wanhua et le Longshan Temple

En descendant vers le sud du district de Wanhua, on s’immerge dans un quartier bien plus traditionnel. Là, les rues me font penser à tous ces Chinatown que j’ai vus en Asie (sauf peut-être le quartier chinois de Yangon, qui, comme tout le pays, est bien plus influencé par l’Inde que par l’Asie orientale). Ça me rappelle vraiment Kuala Lumpur notamment : les petites boutiques sous les arcades qui vendent de tout, les panneaux décrépits, les chariots de street food un peu partout.

blog voyage taiwan taipei rue
Un petit air du Japon

blog voyage taiwan taipei wanhua

blog voyage taiwan taipei alcool wanhua

blog voyage taiwan taipei street food wanhua

 

Je rejoins le Longshan Temple, le plus vieux temple chinois de la ville. Les pèlerins sont venus nombreux pour prier. Les tables sont couvertes d’offrandes. Les bâtonnets d’encens (toujours allumés par trois) parfument l’air. Une jeune fille jette plusieurs fois une paire d’osselets par terre, entre deux prières. Je me demande comment on interprète la façon dont ils tombent…

Adresse du Longshan Temple : N°211 Guangzhou Street (MRT : Longshan Temple, blue line)

blog voyage taiwan taipei longshan temple

blog voyage taiwan taipei longshan temple

blog voyage taiwan taipei longshan temple

blog voyage taiwan taipei longshan temple
Les petits osselets rouges jetés sur les pavés…

blog voyage taiwan taipei longshan temple

#3 Le mémorial de Tchang Kaï-Chek

Un coup de métro plus tard (toujours pour 0.5€ avec des métros toutes les 3 minutes : le luxe), je rejoins le complexe qui entoure le mémorial de Tchang Kaï-Chek.

Le mémorial construit à la gloire du premier président de la République de Chine est impressionnant. Situé au milieu d’une place monumentale, il est précédé de deux autres énormes bâtiments, le Théâtre national et de la Salle de concert nationale. C’est tout simplement immense. L’occasion d’essayer de prendre quelques selfies un peu plus originales !

blog voyage taiwan taipei tchang kai chek memorial
Le théâtre national

blog voyage taiwan taipei tchang kai chek memorial

blog voyage taiwan taipei tchang kai chek memorial

blog voyage taiwan taipei tchang kai chek memorial
Il faut être créatif avec les selfies quand on voyage toute seule !
blog voyage taiwan taipei tchang kai chek memorial
Ma nouvelle passion : prendre en photo les gens en train de se prendre en photo <3

A l’intérieur du mémorial, la statue au sourire débonnaire de Tchang Kaï-Chek accueille les visiteurs. Deux soldats impassibles font le guet.

Plusieurs expositions d’artistes taiwanais sont présentées gratuitement au public dans les galeries du mémorial. C’est très éclectique, dans le style comme dans le talent, mais ça a le mérite d’exister. J’ai d’ailleurs la chance de voir une petite expo sur la calligraphie chinoise, qui est vraiment un art en soi.

Adresse : n°21, Zhongshan South Road (MRT : Chiang Kai-Shek Memorial Hall, Red Line & Green Line)

blog voyage taiwan calligraphie chinoise idéogrammes taipei tchang kai chek memorial

 

#4 Balade hipster à Yongkang Street

A une quinzaine de minutes à pied du mémorial de Tchang Kaï-Chek, Yongkang Street est une mignonne petite rue arborée  Avec ses magasins de vêtements, son petit square et ses cafés cosy, il y est très agréable de s’y promener. On y trouve pas mal de boutiques de thé également.

blog voyage taiwan taipei yongkang

Mais Yongkang Street est également très connue à Taipei car elle rassemble plusieurs institutions gourmandes de la ville : le restaurant original de la très célèbre chaîne de xiao long bao Din Tai Fung, l’étal d’un des plus célèbre vendeurs de pancakes salés Tian Jin, la fameuse soupe de nouilles au bœuf de Yong Kang Beef Noodle Soup, et pour finir en beauté ce marathon gastronomique, la mango shaved ice de Smoothie House. Et bien plus !!!  Il y aurait de quoi passer la journée à manger dans ce vrai petit concentré des spécialités taiwanaises.

J’ai goûté un pancake salé de Tian Jin, dégusté dans le petit parc adjacent, à côté des grands-mères qui discutaient pour passer le temps et des jeunes parents surveillant du coin de l’œil leur progéniture sur l’aire de jeu.

blog voyage taiwan taipei yongkang street food
Faire la queue devant les meilleures adresses à Taipei : une religion.

 

#5 Grimper au sommet de l’Elephant Moutain

Le temps s’étant finalement découvert en fin d’après-midi, j’ai sauté sur l’occasion d’aller profiter d’une belle vue sur la ville et sur la fameuse tour en forme de bambou.

Taipei est une ville construite juste aux abords des montagnes, et la colline surnommée « Elephant Moutain », connue sous le nom de Xiangshan, est une des plus proches. A 600 mètres de la station de MRT Xiangshan sur la Red Line, et à 15 minutes à pieds de la Taipei 101, un vrai petit parcours y a été aménagé.

Très sérieusement appelé le « Nangang District Hiking Trail », le chemin consiste en une série de marches qui vous amènent au sommet de la colline en une quinzaine de minutes. Je ne vais pas vous mentir, ça grimpe sec ; et avec l’air rendu encore plus humide par la végétation environnante, attendez-vous à une bonne suée si vous vous lancez dans l’ascension en été.

blog voyage taiwan taipei elephant moutain

Je croise sur le chemin pas mal de Taiwanais prenant la chose très au sérieux. Sur-équipés, en vêtements de sports, ils s’échauffent sur le chemin qui mène au début du parcours, comme s’ils se lançaient dans un trek particulièrement difficile.  Il y a au moins trois points de vue différents proches du sommet. La vue sur la tour 101 est imprenable !

blog voyage taiwan taipei tour 101 elephant moutain

blog voyage taiwan taipei tour 101 elephant moutain

Pour redescendre, on peut emprunter un chemin un peu plus long qui passe par un autre côté de la colline et croise un petit temple. L’endroit me rappelle la colline San Bernardino à Salta, en Argentine, mais aussi l’arrière de la colline Fushiminari, à Kyoto. Ce genre de collines situées juste à côté de la ville, mais préservées de l’agitation urbaine, avec une dimension religieuse, où les habitants viennent faire du sport au milieu de la forêt… Salta, Kyoto, Taipei : trois cultures différentes où les gens ont les mêmes rituels. Plus on voyage, et plus on retrouve ce genre de similitudes entre des endroits très différents.

 blog voyage taiwan taipei tour 101 elephant moutain

#6 Le MOCA Taipei, pour une dose d’art contemporain

Mon hôtel étant situé juste à côté du Museum of Contemporary Art, j’ai commencé ma seconde journée à Taipei par une petite parenthèse culturelle. Situé dans un bâtiment en briques tout ce qu’il y a de plus classique, le MOCA n’abrite pas de collection permanente mais présente des expositions temporaires.

blog voyage taiwan taipei moca

Pour 50 NT$ (moins de 1,5€), j’ai pu voir une exposition… à laquelle je n’ai pas compris grand-chose. « Zero Gravity Paradise : Kawaguchi Yoichiro’s Algorithmic Evolution » présente le travail basé sur l’animation graphique informatique d’un artiste japonais. Bon il n’y avait quasiment pas d’explications en anglais et la succession de salles (l’expo était conséquente pour le coup) étaient toutes plus mystérieuses les unes que les autres. Personnellement ça m’a fait beaucoup rire puisque je trouve ça assez caractéristique de l’art contemporain !

Adresse du MOCA : n°39 Chang-An West Road Taipei (site web)

blog voyage taiwan taipei moca?

blog voyage taiwan taipei moca

 

#7 Direction le ciel en 35 secondes : la tour Taipei 101

Voilà une visite que je n’avais pas l’intention de faire. Après avoir eu un bel aperçu de la tour depuis l’Elephant Moutain, je ne voyais pas trop l’intérêt de monter au sommet de la Taipei 101. Mais quand j’ai vu qu’il faisait un grand ciel bleu dans une ville réputé si pluvieuse, je me suis dit que ça serait vraiment trop bête de ne pas profiter de l’occasion pour aller voir l’emblème de la Taiwan moderne…

blog voyage taiwan taipei tour 101
« Evolution » : Taipei avant, Taipei maintenant

blog voyage taiwan taipei tour 101

Le coût est clairement prohibitif : 600 NT$, (18€), c’est ma deuxième dépense du séjour derrière l’hébergement ! On emprunte un ascenseur présenté comme le plus rapide au monde : en seulement 36 secondes, nous voilà au 89e étage de la Tapei 101, avec son observatoire à 360°.

Il faut bien admettre que la visibilité est exceptionnelle. On se rend compte que la Taipei 101 est le seul vrai gratte-ciel de la ville, et que la campagne est toute proche.

blog voyage taiwan taipei tour 101

blog voyage taiwan taipei tour 101
Selfie d’en haut !

On peut même monter jusqu’au 91e étage pour accéder à l’observatoire en plein air, mais des grilles empêchent de vraiment voir quoique ce soit. C’est plus l’occasion de se prendre une grosse rafale de vent (et de dire qu’on a été à 390m du sol !).

blog voyage taiwan taipei

blog voyage taiwan taipei tour 101
Selfie d’encore plus haut (avec une légère brise d’altitude)

Le plus intéressant est sûrement la petite exposition qui entoure le « wind damper » : cette énorme sphère, traduite en français par « boule de stabilisation » (huhu) permet à la tour d’osciller de plusieurs mètres en cas de séisme ou de typhon. Après tout, la Taipei 101, n’est pas qu’un gratte-ciel élégant qui fut un temps la plus haute tour du monde, entre 2004 et 2009 ; c’est surtout une tour construite dans une ville aux conditions climatiques hostiles à ce type de réalisations ! On voit d’ailleurs des vidéos du dernier gros tremblement de terre et du dernier cyclone, et c’est impressionnant de voir le wind damper bouger autant.

Adresse : L’entrée de l’observatoire se situe au 5e étage du centre commercial de la tour (MRT : Taipei 101 station, Red Line)

blog voyage taiwan taipei tour 101
Le « wind damper », au 88e étage

#8 Flâner dans les rayonnages de livres de l’Eslite Bookstore

La chaîne de magasins Eslite Bookstore est connue à Taiwan pour ses immenses libraires, et notamment sa librairie ouverte toute la nuit dans sa filiale de Dunnan. J’ai été passer une bonne heure dans leur plus grand magasin, celui de Xinyi, situé à dix minutes de la Taipei 101.

Les amoureux des livres peuvent y flâner entre les rayonnages très fournis de références en chinois et en anglais. C’est un véritable magasin « lifestyle » installé sur 5 étages, avec plusieurs corners dédiés à la mode, à la papeterie, à la gastronomie… Idéal pour faire de jolis cadeaux.

Adresse : n°11 Songgao Road (MRT : Taipei City Hall, Blue Line)

blog voyage taiwan taipei eslite bookstore

 

#9 Prendre le téléphérique jusqu’aux maisons de thé de Maokong

Voilà une visite qui mérite à elle seule une petite journée !

Direction la station Taipei Zoo, le terminus de la Brown Line. A 300m de là se situe la première station des Maokong Gondola, un téléphérique qui vous emmène à travers les montagnes jusqu’à Maokong. Le trajet de 4 km dure environ 25 minutes, pour un prix de 120NT$ (3,55€).

Certaines des cabines ont un fond de verre. Ayant une sacrée tendance au vertige, je me suis dit que tant qu’à sortir de ma zone de confort en montant dans une télécabine, autant jouer le jeu à fond et choisir ces cabines au sol transparent (mon petit côté « tout ou rien » !). J’ai passé le premier tiers du voyage aller à regretter cette décision bien aventureuse – ce n’est pas tellement le fond de verre qui était inquiétant, mais le fait que la cabine oscille un peu. J’ai malgré tout fini par m’y habituer et j’ai fait le voyage retour bien décontractée, les pieds posés sur la banquette d’en face (tout ou rien, je vous dis).

bog voyage taiwan taipei maokong telepherique

bog voyage taiwan taipei maokong telepherique

Si le trajet est un peu longuet, il faut savoir que vous ne partagez pas la cabine avec d’autres voyageurs. C’est donc un moment de tranquillité bien à soi. On est très rapidement au-dessus des forêts touffues de Taiwan, on passe à proximité d’autres villes, nichées dans les vallées, et de grands temples chinois.

Maokong, c’est la campagne à un jet de pierre de la capitale. Il y a des chemins de randonnée qui passent à travers les plantations de thé, et on peut se rendre dans une des maisons de thé (avec vue sur Taipei et la silhouette de la Tour 101 au loin) pour se faire expliquer la cérémonie du thé et y faire des dégustations.

bog voyage taiwan taipei maokong telepherique

bog voyage taiwan taipei maokong telepherique

bog voyage taiwan taipei maokong telepherique tour 101

N’ayant qu’une poignée d’heures devant moi, après une petite promenade entre les rues très tranquilles (et m’être faite dévorer par les moustiques – saleté de nature), j’ai repris le téléphérique pour rentrer à Taipei. Objectif : le night market !

 

#10 Séance de dégustation dans un night market !

Visiter Taipei sans passer par un night market, c’est vraiment manquer quelque chose ! Les marchés proposent en général tout un tas de produits divers et variés, dont beaucoup de vêtements et accessoires. Mais surtout, on y mange sur le pouce tout ce que la délicieuse street food taiwanaise peut vous proposer. Petits bols de nouilles, brochettes, jus de fruits frais, bubble teas, le fameux « stinky tofu »… Les portions sont petites, c’est peu cher, et ça permet de goûter à plein de choses en une seule soirée.

Le plus connu des marchés est le Shilin Night Market : j’ai lu quelques remarques disant que les saveurs avaient tendance à s’uniformiser, pour répondre aux goûts des touristes (mais je n’ai pas eu l’occasion de me faire mon propre avis… ). Heureusement il y a plein de marchés de nuit répartis à travers toute la ville. J’ai pour ma part visité le Ningxia Market, qui était à seulement 10 minutes de mon hôtel.

bog voyage taiwan taipei ningxia night market

bog voyage taiwan taipei ningxia night market

Plutôt petit et presque exclusivement dédié à la nourriture, on en fait assez vite le tour mais on y trouve une belle sélection de snacks et de petits plats. Les touristes semblent lui préférer de plus gros marchés de nuit, vous aurez donc très probablement la chance comme moi de partager votre dîner assis à une table avec des habitants du quartier.

bog voyage taiwan taipei ningxia night market

 

Gourmandises à Taipei : quelles spécialités manger ?

La nourriture taiwanaise est incroyable, et encore mieux, la street food taiwanaise vaut à elle seule le détour. J’ai passé 2 jours à essayer de goûter le plus de choses possibles ! J’ai découvert un des problèmes du voyageur solitaire : c’est plus difficile de commander plein de choses à tester avec un seul estomac au lieu de deux. La contrepartie, c’est que quand on tombe sur quelque chose de VRAIMENT bon, on n’est pas obligés de faire semblant de bien vouloir partager.

Mon expérience culinaire à Taipei mérite un récit à elle toute seule : retrouvez mon guide « food & drink » de Taipei avec mes adresses préférées !

 blog voyage taiwan taipei street food bao

Alors, Taipei ?

 J’ai eu un vrai coup de cœur pour Taipei. Je n’avais aucune attente particulière pour ce voyage, si ce n’était de découvrir une nouvelle ville dans la région.

Déjà, j’ai trouvé la ville très facile à visiter pour une voyageuse pas très aventurière comme moi. Et puis, c’est un petit paradis pour les visiteurs : peu de monde (seulement une poignée de touristes occidentaux), les Taiwanais sont très accueillants (malgré ma prononciation hésitante de xièxiè), se déplacer est extrêmement facile, la nourriture est délicieuse et pleine de surprises, le coût du séjour particulièrement accessible… La ville mêle à la fois un air de grande métropole et la tranquillité d’une cité de province.

bog voyage taiwan taipei

 

Taipei m’a souvent faite penser au Japon : les grandes artères sont quadrillées de toutes petites rues calmes. Une distance polie qui me correspond bien. Les montagnes couvertes de forêts. La passion démesurée des habitants pour la nourriture.

Je n’ai qu’une envie : retourner à Taiwan pour découvrir le reste de l’île ! 

3 thoughts on “Deux jours à Taipei : mon top 10 !

  1. Merci pour la qualité de la description de votre séjour. On s’y croirait tellement vitre recit est vivant et intéressant : des informations pratiques et des noms repérés utiles. Je prevois d’aller a Taïwan car vous m’avez donné l’envie. Vivement d’autres reportages. Je ne manquerai pas de les lire. Sincèrement

    1. Merci Alexandre pour ce commentaire qui me touche ! J’espère sincèrement que vous pourrez concrétiser ce voyage à Taïwan et aller explorer le reste de l’île : mes deux jours dans la capitale m’ont donné très envie d’en découvrir davantage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *