27 avril 2017 Noémie 2Comment

Comment se retrouve-t-on à passer une après-midi à Bangkok pendant Songkran, les festivités du nouvel an bouddhiste ? Au mois d’avril 2016, nous avons décidé de profiter des quelques jours fériés au Myanmar pour le nouvel an, appelé ici Thingyan, pour aller rendre visite à une amie qui vit à Delhi. Pendant Thingyan, la Birmanie est quasiment à l’arrêt : les festivités durent dix jours / deux semaines, et pendant cinq d’entre eux, les restaurants et les supermarchés ferment leurs portes, les déplacements à l’intérieur du pays se compliquent (moins de bus, plus de monde sur les routes), tout ça en plein cœur de la saison chaude : bref c’est le bon moment de l’année pour aller vadrouiller ailleurs.

Notre trajet vers Delhi comprenait une escale d’une bonne demi-journée à Bangkok. Comme je le répète à chaque fois, j’adore ce type de voyage où on peut vivre plusieurs aventures en une. J’étais donc ravie de pouvoir retourner en Thaïlande, me promener un peu, et savourer un bon pad thaï avant de m’envoler vers Delhi.

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Seulement, j’ai été paresseuse, et je ne me suis pas bien renseignée : la fête de l’eau, c’est bien sûr nouvel an bouddhiste. Ça, je le savais. Sauf que je ne savais pas que que les célébrations avaient autant d’ampleur dans les autres pays de la région. Et qu’on aimait tout autant se jeter des litres d’eau dessus.

Nous avons donc quitté Thingyan à Yangon pour débarquer à Bangkok… en plein Songkran! Voici un petit guide de survie basé sur notre expérience… et nos erreurs :

Rejoindre le centre-ville

Aucun problème pour prendre le métro depuis l’aéroport, même pendant Songkran : retrouvez mes conseils pour rejoindre Bangkok depuis Suvarnabhumi dans l’article « Une escale d’une soirée à Bangkok ».

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
La tenue réglementaire de Songkran

Choisir avec soin son quartier à Bangkok

J’ai fait quelques recherches avec pour objectif de trouver un quartier facilement accessible en métro, où on pourrait se plonger dans l’animation de la ville pour quelques heures, se balader, et manger bien sûr !

Chinatown me semblait tout indiqué, avec ses marchés, ses promesses de street food, tout ça près des bords du fleuve.

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Arrivés à la station de Hua Lamphong, on marche quelques minutes pour entrer dans le quartier chinois. C’est la fin de matinée, mais les rues sont… désertes. C’est à ce moment qu’on réalise qu’à Bangkok aussi, beaucoup d’activités s’arrêtent pour le nouvel an !

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Il y a un peu d’activités au marché aux fleurs de Pak Khlong Talad mais la moitié des stands sont vides. Quant au marché qui s’étend le long de Soi Wanit, je ne peux qu’imaginer le bouillonnement qui doit habituellement occuper les allées désertes aujourd’hui.

On profite tout de même de la balade dans les mignonnes rues arborées du Wat Samphanthawongsaram,  puis de la principale rue de Chinatown, Charoen Krung Road, où on verra le plus d’activités en cours.

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
Ouf, il y a quand même du durian.

Le pire a été la patience dont il a fallu s’armer pour trouver à manger. Tous les étals de street food étaient soigneusement rangés le long des trottoirs.  On est passés devant quelques restaurants chinois ouverts, mais je voulais manger un plat thaïlandais. Au fur et à mesure de notre ballade, on est passés devant plusieurs cafés, tous fermés. Près du bord du fleuve, seules des restaurants franchisés sont ouverts. Pas vraiment ce que j’imaginais non plus…

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
Jamais vu un marché si désert en Asie…

On se relance au hasard des rues, et je commence à me résigner. Mais Julien qui est bien plus tenace, demande conseil à un groupe de policiers qui essayaient de survivre à la chaleur infernale sous l’ombre d’un petit auvent. Ils nous indiquent un lieu à quelques rues de là. MIRACLE ! Un – minuscule-  restaurant, niché au croisement de deux – minuscules –  rues, devant lequel une femme prépare du riz sauté dans un – énorme – wok, alimenté par un brasero qui doit faire augmenter la température de plusieurs degrés.

On s’attable à l’extérieur, et pour moins de 2 euros chacun on savoure un riz sauté au poulet et au basilic, en partageant une soupe tom yam bien épicée, histoire d’affronter la chaleur par la chaleur. Je n’ai jamais été aussi contente de manger un riz sauté !

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
Le bonheur de manger. 

La malédiction est levée : sur le chemin du retour vers le métro, on trouvera même un vendeur qui nous prépare une de ces crêpes frites, fourrées à la banane et au lait concentré. Par-fait.

Thailande Bangkok Songkran escale street food conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
Heureusement, il y aura toujours la street food thaïlandaise.

Prévoir une tenue adaptée

Déjà, comme dans toute la région à ce moment de l’année, il fait chaud. Et quand je dis chaud, c’est VRAIMENT chaud. Surtout aux alentours de midi. Prévoyez une tenue légère pour supporter les 40 degrés.

Ensuite, Songkran, c’est la fête de l’eau. Donc, comme à Yangon, attendez-vous à vous faire arroser par des habitants postés devant chez eux et à vous faire badigeonner les joues de talc blanc. De ce côté de la ville ça reste très familial, mais il y a des quartiers où se tiennent des batailles d’eau épiques, on a croisé dans le métro plusieurs groupes trempés et armés de pistolets à eau : pensez-donc à prendre une tenue de rechange pour votre deuxième vol !

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage
Ca, c’est fait !

Thailande Bangkok Songkran escale conseils guide de survie MyTimidJourney Blog Voyage

 

Informations pratiques à retenir

  • Indispensable : le petit étui étanche pour les passeports et le téléphone.
  • Rejoindre la ville en transports : Prendre la ligne de train Aiport City Line, pour 45 bahts (soit moins de 1.5€) qui vous emmènera jusqu’à la Paya Thai Station en environ 30 minutes. Il y a une ligne « Express » mais je ne l’ai jamais vue fonctionner lors de mes passages à Suvarnabhumi. La ligne de Phaya Thai, Sukhumvit, est connectée à l’autre ligne du BTS ainsi qu’au métro. Si vous n’utilisez pas Maps.Me, prenez une carte de la ville au guichet à l’aéroport !
  • Passer l’immigration à Bangkok : soyez prudents sur le temps nécessaire pour passer les services de l’immigration en revenant à l’aéroport. Ce samedi d’avril, les files d’attente étaient interminables !

 

2 thoughts on “Une escale à Bangkok pendant Songkran : le guide de survie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *