16 septembre 2018 Noémie 0Comment

J’ai une tendresse particulière pour Madaba, car ce fut notre première expédition hors d’Amman à notre arrivée en Jordanie. A seulement 45 minutes de route de la capitale, et après des débuts un peu difficiles après notre départ de Birmanie, découvrir la qualité des trésors archéologiques de Jordanie m’a permis d’adopter un regard neuf sur notre nouveau pays d’adoption.

Madaba est connue comme étant la « ville des mosaïques » car on trouve, éparpillés dans la ville actuelle, plusieurs sites antiques, byzantins et ottomans qui abritent des mosaïques extrêmement bien préservées (et restaurées).

La ville est aussi le foyer d’une « importante » communauté chrétienne. Cela donne une ambiance toute particulière, dans ce pays où plus de 90% de la population est musulmane, notamment lorsque, après l’appel à la prière du muezzin, on entend les cloches des églises sonner.

blog voyage jordanie madaba ville

Que voir à Madaba ? L’itinéraire de nos visites 

Notre première étape a été la visite de l’Archaeological Park and Museum. Première claque devant les magnifiques mosaïques au cœur du petit complexe, de dimensions impressionnantes et très bien conservées.
On trouve à l’extérieur quelques ruines, un beau morceau de voie romaine, coupé par les maisons d’aujourd’hui, le « parc » est vraiment en plein milieu de la ville actuelle. A deux pas, le « palais incendié ». Il faut faire travailler son imagination…

blog voyage jordanie madaba mosaïque

blog voyage jordanie madaba mosaïque

blog voyage jordanie madaba mosaïque
Elles ont un petit côté hollandais ces maisons non ?

blog voyage jordanie madaba parc archéologique

L’église St Georges : C’est là qu’on trouve le plus de touristes : dans cette église orthodoxe est abritée la plus vielle carte de la Terre Sainte et de Jérusalem. C’est l’emblème de Madaba ! Je ressors mes souvenirs de grec ancien du lycée pour essayer de lire le nom des villes, et tenter d’identifier les différents éléments de la carte.

blog voyage jordanie madaba mosaïque
L’ancêtre de maps.me

Les plus belles mosaïques de la ville se trouvent cependant dans ce qui est aujourd’hui l’église des Apôtres. Bien que la visite soi comprise dans le Jordan Pass ou dans le ticket pour le Parc archéologique, le gardien contre un petit pourboire vous trimballera à travers les mosaïques – il n’y avait pas encore de sentier pour les visiteurs – nettoiera rapidement les parties les plus intéressantes, pointera du doigt les taureaux, les gazelles et autres animaux.

blog voyage jordanie madaba mosaïque

blog voyage jordanie madaba mosaïque
Une belle paire

blog voyage jordanie madaba mosaïque

A noter, on trouve des photos de l’excavation de ces mosaïques dans le petit musée improvisé de l’église Saint-Jean le Baptiste. C’est intéressant de voir le travail qui a été fait pour les mettre au jour et les restaurer.

 

Nous avons ensuite dû revenir sur nos pas pour aller visiter l’église Saint Jean le Baptiste au moment du coucher du soleil (ce qui arrive très tôt à l’heure d’hiver en Jordanie !).

blog voyage jordanie madaba église saint georges clocher

C’est une visite que je recommande très chaudement. On est très chaleureusement accueillis à l’entrée par un des paroissiens, qui nous montre la reproduction d’une grande mosaïque au sol et une petite expo photo historique de Madaba et de la découverte des trésors archéologiques de la ville au début du siècle. Il nous offre même un café à la cardamome – au désespoir de Julien, peu amateur de la cardamome, mais qui le boit par politesse.

blog voyage jordanie madaba église saint georges

blog voyage jordanie madaba café cardamome
Comment reconnaître un vrai café arabe ? Ca ressemble à une soupe à la cardamome.

Ensuite, on peut visiter un petit musée dans le sous-sol de l’église, où on accède notamment à un très ancien puits – toujours en état de fonctionner, en passant au milieu des fondations romaines de l’église.

blog voyage jordanie madaba église saint georges

Le top du top, c’est de pouvoir grimper tout en haut du clocher. L’ascension se fait entre les cordes qui permettent d’activer les cloches. L’escalier devient de plus en plus étroit au fur et à mesure de l’ascension, et la dernière étape consiste en une simple échelle métallique ! Attention à ne pas vous trouver à l’intérieur lorsque les cloches sonnent, sous peine de faire souffrir vos tympans.

blog voyage jordanie madaba église saint georges clocher

blog voyage jordanie madaba église saint georges clocher

Du sommet, on a un magnifique panorama à 360° sur Madaba et ses environs. Les cloches sonnent les vêpres ; juste après, le muezzin prend le relai pour appeler à la prière du coucher du soleil, al-maghrib.

blog voyage jordanie madaba église saint georges clocher couchr de soleil

blog voyage jordanie madaba église saint georges clocher coucher de soleil

Visiter Madaba, c’est aussi l’occasion de visiter une petite ville jordanienne. Vous en traverserez beaucoup lors de votre périple dans le pays, et on y retrouve les mêmes choses : un chaos organisé comme on les aime avec Julien ; les marchés qui vendent de tout ; les maisons de pierre blanche avec leur air perpétuellement poussérieux ; une vieille ville toute en ruelles étroites ; et, pour le coup, beaucoup d’artisanat. Si vous êtes à la recherche de souvenirs à ramener, vous trouverez à Madaba de plus jolies choses, mieux réalisées, que dans les autres points touristiques du pays.

blog voyage jordanie

blog voyage jordanie madaba marché

blog voyage jordanie madaba marché

blog voyage jordanie madaba marché

 

Petit carnet pratique du voyageur 

Comment s’y rendre ? Combien de temps prévoir sur place ?

Madaba est à 30 kilomètres d’Amman, ce qui vous prendra 45 petites minutes en voiture – si vous n’êtes pas pris dans les embouteillages à la sortie de la ville. Nous nous sommes garés dans une petite rue, pas loin du Visitors Center (complétement inutile pour le coup) et de là nous avons parcouru la ville à pieds (le site le plus éloigné étant celui de l’Eglise des Apôtres, à seulement 650 m de là).

Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez prendre un taxi ou un Uber pour environ 10-12 JOD. La zone est couverte par Uber, vous pouvez donc en commander un directement de Madaba pour le trajet retour.

Une petite demi-journée est largement suffisante pour faire le tour des sites que j’ai décrits ci-dessus. Une bonne manière d’optimiser le déplacement peut donc consister à s’arrêter à Madaba lorsqu’on descend vers le sud, de coupler la visite à celle du Mont Nebo, ou d’en faire une étape de son voyage le long de la mythique Route des Rois.

blog voyage jordanie madaba marché

Combien ça coûte ?

La plupart des sites sont inclus dans le Jordan Pass, à l’exception de l’entrée dans l’Eglise Saint-Georges (3 JOD) et de l’accès au clocher et au petit musée de l’Eglise (2 JOD).

Si vous n’avez pas le pass, l’accès au Parc et Musée archéologique coûte 3 JOD pour les touristes, et 0.50 JOD pour les résidents. Il donne accès au musée (fermé le vendredi) et à l’Eglise des Apôtres.

 

Où déjeuner ?

Un peu en panne d’inspiration, on a déjeuné au Coffee Shop Ayola, juste en face de l’église Saint-Georges. La clientèle était constituée d’un beau mélange de touristes asiatiques et de résidents venus fumer une chicha en buvant une limonade à la menthe (limoun ma3 na3na3). Je ne m’attendais pas à grand-chose d’un lieu si touristique, mais l’endroit m’a faite mentir : j’y ai mangé un des meilleurs poulets grillés de ma vie. Mariné dans du citron, Cerise sur le gâteau : on y sert de l’alcool, pour accompagner votre repas d’une Petra !

blog voyage jordanie madaba petra beer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *