24 mars 2018 Noémie 0Comment

Ah, Luang Prabang… Une destination phare des vacances au Laos. Nichée au cœur du pays, l’ancienne capitale déroule ses ruelles aux maisons coloniales le long des rives du mythique Mékong. On visite ses temples et son héritage historique inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on explore en scooter les sites naturels de la région,  on prend le temps de flâner dans un coffee shop, de goûter à l’excellente cuisine laotienne et de refare le monde autour d’une Beer Lao.

luang prabang blog voyage temple
Photo : Julien
luang prabang blog voyage kuang si cascades
Photo : Julien
luang prabang blog voyage où boire un verre
Photo : Julien

Mais pourquoi un top 9, et pas un traditionnel top 10 ? Tout simplement parce que je vous partage sur ce blog mes carnets de voyage sur ce blog, tous personnels qu’ils sont (on n’est pas sur Buzzfeed ou Topito !) – et aussi parce qu’il y a certaines visites que nous avons choisies de ne pas faire à Luang Prabang : les cascades de Tad Sae (quasiment à sec au mois d’avril) et les Pak Ou Caves, des grottes avec des statues de Bouddha situées de l’autre côté du Mékong (avec Hpa-An et Pindaya, on est déjà bien lotis côté grottes pleines d’images de Bouddha).

 

#1 Profiter de la douceur de vivre de Luang Prabang

La tranquillité de Luang Prabang m’a fait forte impression. C’est le genre de petite ville où j’aime imaginer venir passer un congé sabbatique pour écrire un roman, loger dans une petite guesthouse pour une somme dérisoire, me nourrir de salades pimentées et de fruits exotiques, et passer mes journées attablée devant un café glacé. Le cadre idéal pour ce fantasme d’écrivain.

luang prabang blog voyage maisons traditionnelles

luang prabang blog voyage maisons traditionnelles

Le matin, les rues situées entre la rue principale et le Mékong vivent au rythme du marché local : on vient y voir les étals de fruits et de légumes, de poisson séché, et y acheter des épices ou du piment. Dès le milieu de la matinée, l’activité se calme dans la ville terrassée par la chaleur. On déambule dans les jolies ruelles, entre les demeures coloniales, les maisons traditionnelles et les petits jardins fleuris. En fin d’après-midi, on se promène sur les rives de la rivière Nam Khan, avant d’aller se rafraîchir avec une Beer Lao bien glacée… La vie quoi.

luang prabang blog voyage nam khan
Photo : Julien

 

#2 Passer une journée sur le site des cascades de Kuang Si

Pour rejoindre les Kuang Si Falls (ou Tat Kuang Si en lao), on fait une jolie balade en scooter à travers la campagne et un paysage légèrement vallonné. Ceux qui sont passés par la Birmanie s’en rendront très vite compte : les routes sont en excellent état, et le trajet d’une trentaine de kilomètres passe très vite. Sur place, on trouve un ensemble de bassins successifs d’une eau turquoise, alimentés par toute une série de cascades, dont la plus grande se situe au bout du site. Tout est d’une beauté un peu féérique.

luang prabang blog voyage scooter

luang prabang blog voyage kuang si cascades
J’ai inauguré l’effet « eau de soie » de mon téléphone !
luang prabang blog voyage kuang si cascades
Photo : Julien
luang prabang blog voyage kuang si cascades
Photo : Julien

On peut faire l’ascension jusqu’au plateau d’où part cette cascade. Par contre, si vous montez par le côté droit de la cascade, faites attention : c’est un véritable micro parcours d’escalade. Il n’y a pas de chemin, juste des racines et des creux par-ci par-là où poser son pied ! Pour la petite histoire, Julien avait encore son attelle à ce moment-là (vous vous rappelez de notre séjour à Sittwe ?). J’ai donc dû prendre le lead de la montée et de la descente, ce qui a pas mal impressionné mon binôme qui connait ma tendance au vertige (petit moment de fierté !).

luang prabang blog voyage kuang si cascades
Le « chemin » – Photo : Julien

luang prabang blog voyage kuang si cascades

luang prabang blog voyage kuang si cascades
Photo : Julien

Au sommet, quelques bassins où on peut se baigner, et la vue sur la vallée déjà embrumée. On rencontre un groupe de Français avec qui on se lie d’amitié – l’attelle de Julien est un bon sujet de conversation ! On descendra par le côté gauche de la cascade, où le chemin est beaucoup moins pentu et où il y a même des escaliers.

luang prabang blog voyage kuang si cascades
Ah ben oui c’est plus facile de ce côté-là.

La récompense, c’est une petite baignade rafraîchissante dans un des bassins en contrebas ; on grignote ensuite un petit mango rice dans une des échoppes situées juste à l’entrée du parc, et c’est le retour vers Luang Prabang dans la jolie lumière de fin de journée.

luang prabang blog voyage kuang si cascades
Photo : Julien

luang prabang blog voyage kuang si cascades

Informations pratiques : 20.000 kip l’entrée (2€), 2.000 kip (0.20€) le parking pour le scooter. N’oubliez pas votre maillot de bain, il y a même des cabines pour se changer ! Le matin, il y a un peu de monde mais cela reste tout à fait agréable – on a par contre croisé pas mal de groupes au moment de repartir, en milieu d’après-midi.

 

#3 S’enfoncer dans la jungle à la recherche de la tombe d’un explorateur français

On enfourche notre scooter au matin de notre 2e jour complet à Luang Prabang direction l’Est et la tombe d’Henri Mouhot. Il fut le premier Français à venir à Luang Prabang, mais est surtout connu comme étant celui qui a « redécouvert » le site d’Angkor au Cambodge. Mort du paludisme en 1861, il a été enterré près des rives de la Nam Khan, au milieu de nulle part… Et sa tombe enfouie dans la jungle n’a été « redécouverte » (elle aussi) qu’en 1990. Nous qui vivons aujourd’hui à l’étranger de manière si facile, cela remet les choses en perspective de penser à l’aventure que représentait pour ces Français le fait de venir ici il y a seulement 150 ans…

luang prabang blog voyage tombe d'henri mouhot

Le site se situe à environ 7 km du centre de Luang Prabang. On traverse quelques villages et on longe la rivière le temps du trajet. On manque de louper l’entrée du petit chemin qui mène à la tombe. On est vraiment au cœur de la jungle, et on ne croise évidemment personne.

luang prabang blog voyage tombe d'henri mouhot

luang prabang blog voyage tombe d'henri mouhot
Photo : Julien

On descend ensuite vers la rivière pour y poursuivre notre promenade, observer les pêcheurs, et découvrir un petit spot plein de cabanes en bambou sur pilotis, qu’on doit pouvoir louer pour y passer la journée ou la soirée (et faire griller les produits de sa pêche juste devant, photos ci-dessous à l’appui !).

 luang prabang blog voyage nam khan

luang prabang blog voyage nam khan
Photo : Julien
luang prabang blog voyage nam khan
Photo : Julien

 

#4 Se rafraîchir avec un excellent ice caffè latte

Voilà quelque chose qui nous manquait en Birmanie : du bon café. A cette époque, il y avait encore peu de coffee shops dignes de ce nom à Yangon, et je pense avec une légère tristesse à ce quon a osé nous servir dans certains hôtels comme étant du café au petit déjeuner… Mais au Laos (comme au Vietnam) il y a une vraie culture du café, au sens propre comme au figuré : introduit par les colons français, le pays a développé ses plantations de caféiers et est aujourd’hui un exportateur de café. On en apprendra plus à ce sujet lors de notre passage sur le plateau des Bolovens, dans le sud du pays.

luang prabang blog voyage coffee shop mékong
Sur les bords du Mékong, on n’est pas mal là…

Tout ceci pour dire que quand la chaleur devient insupportable et qu’il est trop tôt pour boire une Beer Lao, se poser dans un joli coffee shop tout mignon avec vue sur le fleuve, un café lao bien frappé devant soi, pendant que Julien révise son birman et que je remplis mon carnet de voyage, c’est une manière bien agréable de passer le temps. Si, en plus, ces torréfacteurs font la promotion d’un café équitable produit localement, c’est encore mieux.

Adresses :

  • Notre coup de cœur : Saffron Coffee, Khem Khong Road, Luang Prabang
  • Déco soignée et très bon café : Mekong Lounge, Khem Khong Road, Luang Prabang

luang prabang blog voyage coffee shop mékong

 

#5 Visiter parmi les plus beaux temples du Laos

Ancienne capitale du Laos, Luang Prabang a une très forte dimension religieuse. Des pèlerins venus de tout le pays y affluent d’ailleurs pour les célébrations de Pi Mai, le nouvel an bouddhiste lao (qu’on fêtera de notre côté d’abord sur le plateau des Bolovens, puis surtout à Vientiane). Luang Prabang abrite donc plus de 30 temples bouddhistes (les vat ou wat, comme en thaïlandais), incroyablement beaux, et qui, associés à l’architecture coloniale, ont valu à la ville son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le principal temple de Luang Prabang est le Wat Xieng Thong (prix d’entrée : 20.000 kip, 2€). C’est magnifique : les mosaïques délicates sur fond rouge qui racontent des épisodes de la vie de Bouddha, l’arbre de vie en mosaïques également, les temples en bois aux sculptures délicates, un ancien char funéraire royal et ses dragons dorés… Parcourir les différentes structures de l’ensemble religieux vous prendra un peu de temps !

luang prabang blog voyage temple wat xeng thiong

luang prabang blog voyage temple wat xeng thiong
Photo : Julien

luang prabang blog voyage temple wat xeng thiong

luang prabang blog voyage temple wat xeng thiong
Marrant comme on a toujours l’air élégant en longyi, alors qu’il fait 40° en plein soleil à midi et qu’on est en train de perdre toute l’eau de son corps… – Photo : Julien

luang prabang blog voyage temple wat xeng thiong

Nous avons également visité le monastère de Wat Mai, déjà fermé en fin d’après-midi, mais qui abrite un grand Bouddha debout dans sa cour.

luang prabang blog voyage temple wat mai
Photo : Julien
luang prabang blog voyage temple
Photo : Julien

Pour notre dernière matinée, nous avons été voir le Wat Wisunalat (ou Visounnarath) située juste en face de notre hôtel. Il ressemble beaucoup plus aux pagodes birmanes. C’est un des plus vieux temples de la ville. À ce moment-là, il faisait vraiment très chaud, on était redevenus piétons, et franchement je n’ai pas eu la force de m’éterniser (on a préféré filer boire un café frappé au Mekong Lounge).

luang prabang blog voyage temple wisunnalat
Photo : Julien

Dans la même veine, on a visité le Palais Royal (prix d’entrée : 30.000 kip soit 3€). Attention, il faut laisser TOUTES ses affaires (sacs, appareils photos, bouteilles d’eau…) dans une consigne près du bureau de vente des billets. J’ai dû faire l’aller/retour depuis l’entrée du Palais, et quand sa tension est basse à cause de la chaleur étouffante, c’est… irritant. Le Palais, demeure du dernier roi du Laos, abrite un musée. C’est, à mes yeux, une visite dont on peut se passer. Juste à côté, le temple de Haw Phra Bang (fermé lors de notre passage, ce qui ne nous a pas empêché d’immortaliser les lieux).

luang prabang blog voyage palais royal

luang prabang blog voyage temple
Photo : Julien

luang prabang blog voyage temple

 

#6 Escalader le mont Phou Si pour voir le coucher du soleil

Située en plein cœur de Luang Prabang, cette colline au nom assez pompeux de « mont » Phou Si offre une vue panoramique : d’un côté, le Mékong ; de l’autre, la ville qui s’étend bien au-delà de son centre historique. Il vous faudra grimper 250 marches pour arriver à son sommet, qui abrite un petit temple. Au pied de la colline, on trouve un petit temple aux riches fresques, le Wat Pa Huak.

luang prabang blog voyage temple
Photo : Julien

luang prabang blog voyage mon phou si

Un des must-do est de faire l’ascension en fin de journée, pour voir le soleil se coucher. Disclaimer : à cette période de l’année, en avril, n’espérez pas trop assister à un magnifique coucher de soleil se reflétant sur les eaux du Mékong… Comme à Mrauk-U, l’air est saturé de poussière et des particules des feux de jardin allumés par les Laotiens. La meilleure saison ? A la saison des pluies, lors d’une éclaircie en fin de journée, quand le ciel est « lavé » par les pluies !

luang prabang blog voyage mon phou si coucher de soleil mékong
Photo : Julien

luang prabang blog voyage mon phou si

Sans surprise, nous n’étions pas seuls ce soir-là : Julien a pris une de ses premières photos de sa série Photos de touristes (qui pourrait avoir son propre Tumblr, non ?).

luang prabang blog voyage mon phou si
Photo : Julien

On redescend par l’autre côté du mont, un chemin plus long, qui traverse d’autres petites zones de temples et de statues de Bouddha. luang prabang blog voyage mon phou si

 

#7 Goûter à la cuisine laotienne

Dîner sur le pouce au night market

Pour notre première soirée, on s’aventure sur le marché de nuit de Luang Prabang. Dans une allée couverte s’alignent les stands de street food. Si la plupart des guides touristiques vantent les buffets végétariens à volonté à 10/15.000 kip (1-1,50€), ceux-ci ne nous font pas vraiment envie quand on passe devant… On préfère s’arrêter dans une petite échoppe qui fait barbecue. Poisson grillé, saucisse lao (vraiment très grasse, estomacs fragiles s’abstenir), poulet mariné, et une salade de papaye préparée minute, hyper pimentée – la vendeuse nous avait lâché un petit rire de défi quand elle nous a demandé si on voulait notre salade spicy et qu’on a acquiescé avec enthousiasme.

Adresse : Section alimentaire du Night Market, en partant de Sisavangvong Road

luang prabang blog voyage marché night market food

 

Déjeuner le long du Mékong

Lorsque les températures atteignent leur maximum, on va se prendre un déjeuner léger à l’ombre sur la petite terrasse du restaurant Rosella Fusion. Bon, je vous ai un peu appâté avec ce titre : on n’est pas vraiment le long du Mékong, mais sur les bords de la rivière Nam Khan, un affluent qui rejoint le célèbre fleuve à Luang Prabang justement.

Un laap de poulet pimenté et citronné comme il faut, une petite salade de poisson à la citronnelle, et une citronnade bien fraîche. C’est tout simplement excellent, les produits sont frais, et les portions généreuses.

Adresse : Rosella Fusion Restaurant, Kingkitsarath Road, Luang Prabang

luang prabang blog voyage cuisine laotienne restaurant

 

Dîner d’une cuisine laotienne toute en finesse

Pour une cuisine laotienne fine et savoureuse, dans un joli petit cadre. Je goûte le poisson servi dans une feuille de bananier (mok), Julien mange du canard. A tester : leurs cocktails revisités à base de lao-lao, l’alcool de riz local. Je recommande la margarita au gingembre !

Adresse : Café Toui, Kiridara Villa Ban Khili, 72/6 Kingkitsarath Road, Luang Prabang

luang prabang blog voyage cuisine laotienne restaurant

 

Faire le plein de vitamines avec les jus de fruits à 1€

Pas étonnant que la destination soit hyper « backpacker » : entre les smoothies de fruits frais à 10.000 kip (1€) et les sandwichs à peine plus chers (un sandwich poulet/avocat très copieux pour 15.000 kip soit 1,5€), on se nourrit très bien pour une somme absolument dérisoire. En plus, on a le plaisir de manger des vrais sandwichs – encore une fois, peut-être pas très exotique pour les Français en goguette au Laos mais pour moi qui suis obligée de faire mon propre pain, c’est carrément dépaysant !

Adresse : Dans les petits stands à l’entrée du Night market, qui sont ouverts toute la journée

luang prabang blog voyage marché

 

#8 Faire son shopping au night market

Tous les soirs, l’artère commerçante de Luang Prabang se remplit de vendeurs d’artisanat. L’ambiance est très détendue, et on marchande gentiment – et avec le sourire, toujours – pour acheter ses souvenirs. On a fait pas mal d’emplettes, notamment un abat-jour en papier de feuilles de mûrier, et une belle couverture bleu vif aux motifs traditionnels qui a malheureusement complètement déteint dès que je l’ai mise à tremper à notre retour à Yangon. Tant pis ! Le night market permet malgré tout de déambuler tranquillement dans la ville le soir, en sirotant un des jus de fruits frais achetés à l’entrée du marché.

 

#9 Refaire le monde en fin de journée (c’est-à-dire : où boire un verre à Luang Prabang ?)

Atmosphère reggae au Lao Lao Beer Garden

Du nom de l’alcool local (le lao lao) dont ils préparent toute une série de cocktails, ce bar à la musique reggae bénéficie d’un joli cadre. Petites tables en bois dans un jardinet en terrasse, lumière tamisée, au son des geckos et des grenouilles ! On y boit la première Beer Lao de notre séjour.

Adresse : Lao Lao Beer Garden, Phousi Road Ban Aphay, Luang Prabang

luang prabang blog voyage où boire un verre

 

Le repère des backpackers

Les amateurs de l’atmosphère backpacker iront à l’Utopia. Ce bar et sa grande terrasse en bois sont installés le long de la rivière Nam Khan. On est assis par terre sur des coussins, la musique est un peu forte et la lumière tamisée, et tout le monde fait semblant d’être votre pote. Ce n’est pas le genre d’endroits dont on est fans, mais on était en extrêmement bonne compagnie – avec le groupe de Français rencontrés aux chutes plus tôt dans la journée – et puis on peut boire autre chose qu’une Beer Lao, pour ceux qui s’en lasseraient !

Adresse : Utopia, Kingkitsarath Road, Luang Prabang.

luang prabang blog voyage où boire un verre
Photo : Julien

 

Une Beer Lao le long du Mékong

Il y a plusieurs bars/restaurants en contrebas de la route, le long des rives du Mékong. Je ne recommande pas forcément d’y manger, mais pour une BeerLao pas trop chère, c’est le bon endroit. On était venus là pour le coucher du soleil, mais comme depuis le mont Phou Si, on aura juste le droit à une belle brume.

Adresse : N’importe quel restaurant le long de Khem Kong Road.

luang prabang blog voyage où boire un verre
Avoir le choix !

 

Une bière belge au cœur du Laos

Pour la petite touche de luxe, en bons amoureux de la bière on n’a pas résisté à se faire plaisir avec une Hoeegarden blanche et une Blanche de Namur au bar-restaurant Tangor. Vivant au Myanmar, c’est pour nous très, très exotique ! Avec sa déco façon Indochine et son petit patio à l’arrière de la salle, l’endroit est vraiment mignon.

Adresse : Tangor, 63/6 Sisavangvong Road, Luang Prabang

luang prabang blog voyage où boire un verre
Niveau d’exotisme maximum pour nous !

 

Un petit verre de vin  

Pour varier un peu de la Beer Lao, on s’est offert un petit verre de malbec afin de prolonger notre apéro. La connexion Laos-Argentine, où nous étions seulement 3 mois auparavant, est totale !

Adresse : Bar à vin II Savor’s Club, Sisavangvong Road, Luang Prabang

 

#Bonus : Petit guide pratique du voyageur

Comment se rendre à Luang Prabang ?

Nous sommes arrivés en avion depuis Vientiane avec Lao Airlines (prix du billet : 156€ A/R par personne).  Ça nous a donné l’occasion de passer par le terminal temporaire des vols intérieurs de Vientiane (l’aéroport était alors en travaux). C’était… Fantastique. L’endroit a beaucoup rappelé à Julien l’ancien terminal intérieur de Yangon, aujourd’hui détruit. Dans la même veine, les aéroports de Sittwe, de Ngapali ou d’Inle en Birmanie se défendent pas mal non plus !

Pour rejoindre le centre-ville, il y a un système de taxis partagés avec tarifs fixes : cela nous a coûté 50.000 kip (4.9€) pour nous deux, dans un mini-van qu’on a partagé avec un autre couple.

 

Quel hôtel choisir à Luang Prabang ?

Il y a beaucoup d’hôtels et de guesthouses à Luang Prabang, et ce pour tous les budgets ! Nous avons passé 3 nuits à l’hôtel Maison Vongprachan, pour 29€ par nuit, petit déjeuner compris. Situé à moins de 10 minutes à pieds du centre de Luang Prabang et de son night market, l’hôtel se trouve dans une grande maison aux faux airs de demeure coloniale, tout en bois sombre. On se déchausse donc à l’entrée ! Les chambres sont impeccables, l’équipe est très gentille, et le petit déjeuner est bon et copieux à condition de choisir le « pancake » à la banane (un véritable gâteau hyper épais !).

Adresse : Maison VongPrachan Hotel, Ban Visoun, Visounnarath road, Luang Prabang

luang prabang blog voyage hotel

 

Comment se déplacer à Luang Prabang ?

Si vous êtes un conducteur expérimenté, en scooter, évidemment ! Cela donne beaucoup plus de liberté que les excursions en tuk-tuk. La plupart des guesthouses et des hôtels proposent la location de scooters ; sinon, vous pouvez tenter votre chance sur l’artère principale de la ville. De nôtre côté, nous sommes allés au plus simple et avons loué un scooter tout neuf directement auprès de notre hôtel pour 120.000 kip par jour (11.75€). Les scooters manuels sont moins chers, mais, une fois n’est pas coutume, nous avions besoin d’une boîte de vitesse automatique pour ménager la cheville de Julien, toujours fragile après son entorse.

luang prabang blog voyage scooter
Blessé mais intrépide.

 


Retrouvez mes autres carnets de voyage sur le Laos :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *