13 juillet 2017 Noémie 0Comment

Hsipaw, ou Thibaw (à prononcer « si-po ») est une petite ville nichée au cœur des montagnes de l’état Shan. Après avoir entendu des commentaires dithyrambiques de la part de plusieurs de nos proches  sur les randonnées dans la région, et voulant voir quelque chose d’un peu plus hors des sentiers battus que l’itinéraire Kalaw – Inle, on est donc partis pour notre premier trek en Birmanie !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar

Petit carnet pratique du voyageur

La Birmanie a beau être un pays tropical, Hsipaw est situé dans les montagnes. Le matin et le soir, il fait vraiment frais en février : on n’oublie donc pas sa petite laine quand on prépare son sac à dos.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar
-15° ressentis

 Comment s’y rendre ?

Notre voyage vers Hsipaw est le plus long trajet en bus de nuit qu’on ait fait. Depuis la station de bus d’Aung Mingalar à Yangon, on emprunte le bus qui se rend jusqu’à Lashio, la plus grande ville du nord de l’état Shan, et c’est parti pour 14h de route Pour le coup, quand un trajet est si long, le bus « VIP » est indispensable.

On a voyagé avec la compagnie Shwe Mandalar pour 29.500 kyats (19€) par billet. La dernière partie du trajet, une fois passés au-delà de Mandalay, est un peu longuette : on est sur des routes de montagne et ça se sent ! Les voyageurs qui font un circuit en Birmanie peuvent facilement prendre un bus depuis Mandalay : comptez 6 heures pour environ 8.000 kyats.

Il n’y a pas de gare routière à Hsipaw. Le bus de retour se prend sur la route principale, devant le bureau d’une agence de voyage : demandez confirmation à votre hôtel ou à votre guesthouse.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar
2016 en Birmanie !

Et le viaduc de Gokteik alors ?

Un des atouts de Hsipaw est sa ligne de train, qui relie la ville à Mandalay en passant par un des viaducs ferroviaires les plus célèbres au monde, le viaduc de Gokteik.

On a longuement hésité avec Julien à l’emprunter ; mais ça impliquait une logistique un peu lourde pour un week-end de seulement 3 jours. Il aurait fallu commencer notre trek à la descente du bus de nuit, et prendre le petit risque de rater le bus retour à Mandalay si le train avait du retard – ce qui était plus que probable vu l’état du réseau ferroviaire birman. Une petite recherche sur internet montre des voyageurs ravis d’avoir tenté l’expérience, d’autres un peu déçus d’avoir passé toute une journée dans le train pour seulement ce court « moment fort » du viaduc. A voir en fonction de votre planning donc !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmr gare

Notre hôtel à Hsipaw

Sachant qu’on descendait d’un bus de nuit, et qu’on allait enchaîner sur une nuit dans la pampa birmane à dormir sur le sol + une autre nuit dans le bus, on s’est fait plaisir en s’offrant une nuit dans un beau petit hôtel de Hsipaw.

Le Tai House Resort est un ensemble tout mignon de petits bungalows. C’est joli, c’est confortable, et le petit déjeuner est délicieux. Le staff est vraiment sympa, et on peut vous prêter des vélos pour se balader dans Hsipaw. On a aussi pu y laisser nos affaires pendant qu’on partait en trek. Environ 35€ la nuit.

Adresse : Tai House Resort, n°38, Sabie Street, Hsipaw

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar hotel tai resort
Il fait frisquet tout de même.

Hsipaw, c’est sûr comme destination ?

Attention, la région de Hsipaw est le théâtre d’affrontements entre l’armée et des mouvements Shan. Si en février 2016 la prudence était simplement recommandée aux voyageurs, entre temps des combats ont eu lieu dans la ville de Kyaukme juste à côté de Hsipaw, et à Hsipaw même. Les randonnées y sont pour le moment « formellement déconseillées ». Je vous recommande vivement de jeter un œil aux Conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères avant de projeter de vous rendre dans la région.

 

Où boire un verre ? Où manger un morceau ?

Ms Pop-Corn’s Garden

Pas loin de Little Bagan, on se repose sur des chaises en bambou dans un mignon petit jardin. Jus de fruits frais, très bons currys et petites salades qui ne coûtent vraiment pas grand-chose. Parfait pour une petite halte dans l’après-midi !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar little bagan ms popcorn garden

Mr Shake

Si tous les blogs de voyage en parlent, et si une bonne partie des touristes de la ville s’y retrouvent – mais aussi les habitants ! – c’est pour une bonne raison. Une toute petite gargote qui sert des smoothies délicieux, aux mélanges originaux (et auxquels on peut ajouter une dose de rhum !), des plats tous simples et honnêtes à tous petits prix… que demander de plus ?

Boire une bière dans une beer station

Pour boire une Black Shield (la stout produite par le groupe Myanmar Beer), direction une beer station tout ce qu’il y a de plus traditionnelle sur la route Lashio-Mandalay. Murs peints en vert, feuilleton coréen à la télévision, et Myanmar Beer pression à 700 kyats : tout y est.

 

Flâner dans la petite ville de Hsipaw

Hsipaw c’est une petite ville assez tranquille, poussiéreuse, pas forcément très jolie mais pas dénuée de charme non plus (la palme de la plus jolie petite ville birmane revenant toujours à Ye selon moi !).

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar

Promenade sur les chemins de la ville

On commence notre visite de Hsipaw en se baladant au hasard dans les rues. Le marché bouillonne encore d’activité même si la matinée est déjà bien avancée. Dans les petites ruelles derrière, les enfants nous saluent à coups de hello, on les regarde jouer à des jeux qu’on ne comprend pas, et Julien essaie d’apprivoiser un buffle qui prenait le frais dans un bain de boue.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar
Devant le « grand magasin » de la ville !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar
Des trucs qui sèchent, par terre au bord de la route – un grand classique.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar buffle
Kikiiii !
trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar marché paris
Paris au marché de Hsipaw <3

Hsipaw est vraiment une toute petite ville, et l’ambiance est bucolique – malgré le fléau des déchets, qui encombrent tous les cours d’eau du pays j’ai l’impression…

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar
L’envers du décor

Malheureusement le palais du dernier prince Shan était fermé pour cause de jour férié, on a donc prolongé la promenade jusqu’à la gare. C’est toujours possible d’y prendre des photos rigolotes.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmr gare

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmr gare

Little Bagan & ses monastères

Au nord de la ville, quelques stupas en briques et une petite pagode blanche ont été un peu pompeusement renommés « Little Bagan ». Ambiance tranquille au milieu des constructions envahies par la végétation.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar little bagan

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar little bagan

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar little bagan

Juste en face, deux grands monastères en teck, dont le monastère Maha Nanda Kantha, le monastère « du Bouddha de bambou ». A l’intérieur, vous pourrez y voir une statue de Bouddha en… bambou (ben oui). Elle est recouverte de feuilles d’or, tout de même ! Les femmes n’ont pas le droit de s’en approcher, comme auprès du Mahamuni de Mandalay. L’ambiance est apaisante, avec sa lumière tamisée et des petits novices qui étudient dans un coin de la grande pièce.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar monastère bouddha bambou

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar monastère bouddha bambou

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar monastère bouddha bambou
« Don’t Women »

Un trek de 2 jours dans les montagnes du Shan

On était venus pour ça : notre première longue randonnée en Birmanie (c’est-à-dire de plus d’une demi-journée, on reste des petits joueurs du trek) !

Planifier le trek a été un peu compliqué : les deux guides recommandés par notre ami B., venu plusieurs fois dans la région, n’étaient pas disponibles. Celui recommandé par notre hôtel n’était pas libre non plus.

On s’est donc résolu à aller voir les guides qui se rassemblent devant la guesthouse de Mr Charles, un des plus anciens hôtels de la ville, devenu le repère des backpackers. On y rencontre un guide qui nous propose différentes formules : notre orgueil de sportifs nous pousse à vouloir un peu de challenge. On choisit donc le trek le plus « intense » possible sur deux jours : une journée complète de 8h marche – à travers la montagne, la jungle, puis la campagne avec une nuit dans un village Palaung – suivie d’une seconde grosse demi-journée de 4h pour redescendre vers Hsipaw. Le trek coûte 80.000 kyats pour nous deux, tout compris – ça n’est pas donné, mais si d’autres voyageurs se joignent à nous, le prix pourra baisser.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Notre guide, tellement jeune qu’il a encore du thanaka sur les joues 🙂

Le lendemain matin, rendez-vous à 7h devant la guesthouse de Mr Charles et là c’est un peu l’usine : il y a foule ! On rencontre notre guide, un jeune birman de 19 ans, et les deux autres voyageuses qui se joignent finalement à nous. Le trek nous revient ainsi à 20.000 kyats par personne (14€).

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

C’est donc parti pour un premier jour avec 27 kilomètres de marche, à travers les champs autour de Hsipaw d’abord, puis les rizières, les potagers et les bananeraies.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

Au bout d’1h30 on se retrouve dans un paysage brûlé par le soleil. On est à la fin de la saison douce, et ça se sent ! La route n’est pas particulièrement jolie mais on discute avec nos compagnes de voyage et on essaie de soutirer quelques explications à notre petit guide, qui nous apprend notamment quelques mots en shan et en palaung. Lui-même est de l’ethnie Palaung, et il n’a appris la langue birmane qu’à l’école. Ça nous rappelle bien à quel point le Myanmar est un pays multiethnique.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

Pour le déjeuner, on s’arrête dans le gros village de Pankam, où on est accueillis chez une famille pour le repas : la nourriture est excellente (mention spéciale au potiron tout fondant…), mais on comprend que c’est un peu le service à la chaîne et qu’on suit de près le groupe précédent. Le patriarche de la famille nous jette des regards un peu sévères pendant qu’on déjeune.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Les instructions pour expliquer le processus de vote : on était seulement 4 mois après les élections !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Petite pause thé avec vue

On se lance ensuite dans la partie la plus sportive du trek : on redescend dans une vallée, à travers une forêt, pour rejoindre un chemin qui traverse une zone de jungle. Le dénivelé est important (ça descend, ça monte, ça descend, ça monte), il fait moite sous la canopée, et on sent un peu plus le défi sportif !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Julien imite notre guide en se balaçant sur une liane au-dessus du vide – les autres membres du groupe ont quant à elles un instinct de survie.
trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
En route pour l’aventure *air connu*

En fin d’après-midi, on sort de la jungle pour arriver dans une région magnifique : douces collines à perte de vue, cultures en terrasse, rizières asséchées… Les femmes finissent leur journée de travail aux champs. On traverse un petit village, posé au milieu de nulle part, avec une grande école à l’abandon.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

Le soleil n’est pas loin de se coucher quand on arrive dans le village où on va passer la nuit. Construit à flanc de montagne, tout est tiré au cordeau dans ce joli village Palaung. On est hébergés dans la famille de notre petit guide, dans une maison birmane tout ce qu’il y a de plus traditionnelle, en bois noirci et construite sur pilotis.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
« Petit » arbre à l’entrée du village

L’accueil est très gentil, et même si sa famille ne parle pas un mot d’anglais, on échange autant de sourires qu’on peut. Notre petit groupe boit une bière bien méritée devant la maison, en regardant les enfants jouer dans la cour de terre battue sous les derniers rayons du soleil.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

On est malgré tout un peu partagés : dans le village on a croisé au moins 10 autres groupes de randonneurs, et la maison juste à côté semble avoir été transformée en gite de montagne pour backpackers. La sœur de notre guide y accueille une dizaine de touristes.

Alors que la nuit tombe, on recharge les batteries avec le dîner que nous offre la mère de notre guide est succulent : une montagne de légumes tous plus savoureux les uns que les autres.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Le festin.

Le ventre bien rempli, on va admirer avec Julien le ciel étoilé. Il n’y a pas d’électricité, et nos hôtes utilisent une batterie de voiture pour avoir un peu de lumière. C’est en fait le seul endroit de Birmanie où je n’ai pas capté de réseau téléphonique. Sans aucune pollution lumineuse, je pense que c’est le ciel le plus pur que j’ai eu la chance de voir (oui, même plus impressionnant que dans la Death Valley).

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Ca ne rend pas grand chose, mais ça donne une bonne idée du spectacle !

Après une nuit glaciale – 12°, et vraiment je n’y suis plus habituée du tout du tout – on est récompensés par la lumière du petit jour sur la vallée. Ça valait le coup.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

Nos hôtes préparent le thé du matin sur le petit brasero installé dans le salon. Un thé très fort, fumé, qui accompagnera un petit déjeuner encore une fois gargantuesque !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

Le petit groupe reprend la route. On s’arrête dans le village discuter avec une tisseuse, en train de fabriquer un sac traditionnel. Ce travail d’une patience inouïe se fait fil par fil…

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Ce bleu indigo des tissus en Birmanie…

La route pour ce deuxième jour est beaucoup plus facile que la veille. On se promène à travers un paysage de collines, jusqu’au moment où on croise trois soldats de la Shan State Army, le principal mouvement rebelle du Shan. On passe ensuite près d’une petite cahute qui arbore le drapeau, avant de voir le petit groupe s’enfoncer à pieds dans les montagnes… Petite piqûre de rappel des tensions qui secouent la région.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Je me demande ce qu’ils allaient faire…

On redescend dans la vallée par des petits chemins parfois bien abrupts, en traversant villages et champs.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Cacahuètes en devenir ! Futur MIAM !

Un tuk tuk nous attend pour nous emmener dans une source chaude naturelle à 30 minutes de là – vu la couleur de l’eau, personne n’était très motivé pour se baigner – et manger un bol de shan kauq’sweh (les nouilles shan)… avec tous les autres randonneurs du coin. Encore cette petite sensation d’usine à touristes.

Après cette étape pas forcément utile, retour à Hsipaw où on se débarbouille comme on peut (la poussière s’infiltre partout !) et où on profite avec grand plaisir d’un très bon smoothie chez Mr Shake, avant d’aller attendre notre bus qui nous ramènera, 14 heures plus tard, à Yangon.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek

 

Qu’est-ce que j’ai pensé de notre séjour à Hsipaw et du trek ?

Mon avis sur Hsipaw et sur la randonnée qu’on y a faite est assez mitigé. On était venus ici pour faire autre chose que le traditionnel trek Kalaw – Inle, mais, comme c’est parfois le cas, on s’est retrouvés avec tous ceux qui ont voulu faire la même chose ! C’est le syndrome du tourisme de masse version backpacker, qu’on a aussi vu au Laos. Ayant pas mal voyagé en Birmanie où finalement il y a, dans l’ensemble, très peu de touristes, c’était perturbant de voir des pick-up remplis à ras bord de backpackers traverser le centre-ville de Hsipaw. Comme la ville était toute petite, ça sautait aux yeux.

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Contente quand même !

Concernant le trek, je suis un peu déçue car il semble n’y avoir qu’un seul chemin emprunté par les guides (contrairement à Kalaw) ce qui fait qu’on se retrouve tous aux mêmes endroits. C’est un peu l’usine. Je pense qu’être passé par le biais de l’hôtel de Mr Charles n’a pas aidé… Enfin, notre guide était très sympathique mais tout jeune, et son anglais encore balbutiant ; il n’a pu répondre que succinctement à nos questions sur le Shan, sur l’ethnie Palaung, sur la vie sur place.

Si je devais conseiller une destination pour faire de la randonnée en Birmanie, je recommanderais plutôt le trajet entre Kalaw et Inle, ou bien aux alentours de Pindaya, et, pour les plus aventuriers, dans l’état Chin. Malgré tout, les petits désagréments de Hsipaw ont été compensés par le fait de partager une belle expérience au milieu des magnifiques montagnes de l’état Shan !

trek hsipaw blog voyage birmanie myanmar trek
Où est Charlie ?

[Nous avons séjourné à Hsipaw en février 2016]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *