28 juin 2017 Noémie 4Comment

Passer une journée à Macao, c’est un peu le passage obligé quand on visite Hong Kong. En même temps, comment faire l’impasse sur cette destination singulière, ancrée dans notre imaginaire : « Macao, l’enfer du jeu », l’enclave coloniale en plein milieu de la Chine, l’incongruité d’une petite bulle culturelle portugaise à 2h30 de Canton ?

Si je ne devais donner qu’un seul conseil, ça serait de ne pas oublier à prendre votre passeport ! On change de région administrative en quittant Hong Kong, et si en tant que ressortissant français vous n’avez pas besoin de visa, le passeport reste indispensable pour les services de l’immigration.

Prendre le ferry pour Macao depuis Hong Kong

Les ferrys pour Macao partent du port de Sheung Wuan, situé juste à côté du métro du même nom. La plupart vont vers le principal port de Macao, situé sur la partie continentale ; d’autres partent pour Cotai sur l’île de Taipa, avec ses casinos et ses plages.

Combien de temps prévoir ? Le trajet dure environ une heure. S’il y a bien des départs toutes les demi-heures (toutes les 15 minutes aux heures de pointe, toutes les 45 minutes pour Cotai), on peut vous faire attendre si les bateaux à venir sont complets. En arrivant à 9h20, on ne me propose un départ qu’à 10h15… Soyez sûrs d’ailleurs d’être au terminal environ 30 minutes avant l’heure prévue de votre trajet : l’embarquement commence un quart d’heure avant le départ, et prévoyez 15/20 minutes pour passer l’immigration côté Hong Kong ; à Macao, c’est allé très vite pour moi dans les deux sens.

une journée à macao blog voyage ferry

Si vous ne passez qu’une journée sur place, pensez à acheter votre billet retour au port lorsque vous débarquez à Macao ! Cela peut vous faire gagner du temps le soir, surtout le vendredi ou le week-end, lorsque les macanais sont nombreux à aller à Hong Kong. Et prenez un petit pull, la climatisation est réglée sur le niveau « polaire » dans les ferrys.

Le coût : 164HK$ (18.50€) l’aller simple avec la compagnie Turbojet.

une journée à macao blog voyage ferry

Se déplacer à Macao

Pour rejoindre la vieille ville, le bon plan (recommandé par mon amie Zoé qui a vécu à Macao), c’est d’emprunter une des navettes gratuites mises à disposition par les casinos entre le ferry et les salles de jeux ! Juste à la sortie du terminal, les bus du Grand Lisboa vous emmèneront au centre-ville. Ils partent environ toutes les 15 minutes.

Là, j’ai connu un gros épisode de fail. J’ai voulu aller jusqu’à l’île de Taipa grâce aux bus des casinos, puis prendre un taxi ou un bus public afin de rejoindre le sud. Disons, pour résumer, que je n’ai jamais pu aller plus loin que le quartier des casinos, et que, voyant l’heure passer, j’ai renoncé et suis retournée à mon point de départ.

une journée à macao blog voyage casino
Vegas en Chine

A l’intérieur du vieux Macao, les distances sont ridiculement petites. Tout se fait très facilement à pied.

Enfin, pour retourner au port en fin de journée, prenez le bus ! Demandez la carte de Macao à l’office du tourisme du terminal de ferry, les arrêts de bus y sont tous indiqués. Il faut avoir un peu de monnaie, mais le trajet entre le centre-ville et le ferry m’a coûté seulement 3.20 MOP (0.35€). une journée à macao blog voyage street art

une journée à macao blog voyage porte chinoise

Itinéraire dans les rues de la vieille ville

Par 33° et 80% d’humidité, me voilà à quadriller le petit quartier historique de Macao. Le Largo Senado est généralement le point d’entrée de cette partie de la ville : il est magnifique, avec ses belles façades portugaises bien restaurées et ses pavés noirs et blancs en forme de vague. Tout au bout, on trouve l’église baroque de São Domingos. Hum, vous êtes sûrs qu’on est toujours en Chine ?

une journée à macao blog voyage

une journée à macao blog voyage rua do monte

Je commence par le fort, pour avoir une belle vue d’ensemble de la ville (mon grand dada). Attention, les ruelles grimpent fort ! Il y a un beau musée sur l’histoire de Macao au sommet du fort.

une journée à macao blog voyage fort casino lisboa
L’ancien et le nouveau Macao : les canons du fort qui pointent vers le casino Lisboa

une journée à macao blog voyage fort

De là, on passe par un petit parc pour rejoindre les ruines de São Paulo. Beaucoup de touristes se prennent en photo devant la façade iconique de Macao. La grande majorité des visiteurs sont asiatiques ; et même s’il y a du monde, ça reste très praticable.

une journée à macao blog voyage sao paolo
Passion : prendre en photo les gens qui se prennent en photo

Je déambule ensuite vers l’est, pour me promener dans le quartier de l’Albergue, autour du cimetière. Je m’arrête par-ci par-là pour prendre en photo une jolie maison coloniale, ou une ruelle qui ne détonerait pas dans n’importe quelle ville européenne.

une journée à macao blog voyage architecture coloniale

une journée à macao blog voyage

 

De retour vers le centre, je remonte l’avenue de Almeida Ribeiro pour entrer dans Chinatown. Là les immeubles anciens sont un peu décrépits, les panneaux électriques éteints leur donnent un air désolé. Ce coin est d’une magnifique beauté fanée. J’adore.

une journée à macao blog voyage chinatown

une journée à macao blog voyage chinatown

La rue da Felicidade est une autre preuve du talent avec lequel les restaurations architecturales ont été faites à Macao : toutes les petites maisons forment un même ensemble. C’est ici qu’on trouve plein de biscuiteries artisanales.

une journée à macao blog voyage chinatown

une journée à macao blog voyage

Je continue vers l’ouest, le théâtre Don Pedro, ses jolies places à l’européenne. Juste après la petite place Lilau (avec son kiosque vert, comme à Paris !) la Mandarin’s House vous ouvre gratuitement ses portes. La maison est magnifique, un mélange d’architecture coloniale et chinoise. On peut voir un nombre impressionnant de pièces, dont certaines ont été remeublées. Un vrai bijou à visiter absolument.

une journée à macao blog voyage mandarin house

une journée à macao blog voyage mandarin house

A ce moment-là, je me suis transformée en éponge (merci les 38° ressentis). Ayant déjà pris mon billet retour pour le ferry, je n’ai pas le temps de pousser jusqu’au temple d’Ama. Je regrette aussi de ne pas avoir eu le temps de me reposer un peu avec un café latte dans un des mignons petits coffee shops repérés dans la ville…

une journée à macao blog voyage lilau square

Je flâne encore au hasard des ruelles pour retourner vers le Largo Senado. Petit moment de lassitude, dû au fait de voyager seule, et d’avoir enchaîné les kilomètres à pied depuis quelques jours. Julien me manque ; découvrir de nouveaux endroits avec lui reste une expérience bien plus forte, même si on apprend beaucoup de choses sur soi quand on voyage seule.

une journée à macao blog voyage street art

 

Gourmandises macanaises

Si ce n’est pas le premier de mes récits de voyage que vous lisez, vous savez qu’une des principales motivations de mes voyages, c’est de goûter aux spécialités du coin. Voici mon itinéraire gourmand :

Un déjeuner portugais

Premier vrai break de la cuisine asiatique de mon séjour Taipei – Hong Kong, je me suis offert le plat du jour dans le restaurant Mariazinha. Je crois que je suis tombée sans le savoir dans un des QG de la communauté portugaise : tous les Occidentaux de la salle, pleine à l’heure du déjeuner, avaient l’air de se connaître et se saluaient en portugais.

L’endroit est un peu bistrot chic, la formule du midi est intéressante : une petite croquette de morue, l’énorme plat du jour, un dessert et une boisson pour 140 MOP (15€). Je ne sais pas trop ce que j’ai mangé, à part que c’était du porc, que c’était bon et roboratif (patates ET riz sauté, vraiment ?).

une journée à macao blog voyage restaurant portugais

Et pour me remettre de mes émotions de la matinée, j’ai accompagné tout ça d’un bon verre de vin portugais – ça y est, avec ce voyage, j’ai passé le cap, ça ne me pose aucun problème de profiter d’un verre toute seule.

Adresse : Mariazinha , 8 Rua do Monte, Macau – page Facebook 

 

Lai Kai Sorvetes, un glacier artisanal rétro

Merci à Louis du blog Paris-Singapore.com pour m’avoir donné l’envie d’aller jusqu’au glacier le plus rétro que je n’ai jamais vu !

une journée à macao blog voyage lai kei sorvetes
Back to the 1960’s

Lai Kei Sorvetes semble tout droit sorti des années 1960. Rien ne semble y avoir bougé depuis. J’ai été très bien accueillie par deux petites mamies macanaises. Le top du top, c’est de goûter l’ice cream sandwich : on ne sait pas quel parfum on reçoit (17 MOP, 1.85€). De mon côté, je me suis contentée de la version « vanille – chocolat » asiatique, j’ai nommé le combo « noix de coco – sésame noir » (je suis pas peu fière de cette comparaison). Ce ne sont pas les meilleures glaces du monde, mais l’atmosphère vaut largement le détour… surtout à 13 MOP (1.40€) la boule de glace !

Adresse : Lai Kei Sorvetes, 12 Avenida do Conselheiro Ferreira de Almeida

 

une journée à macao blog voyage lai kei sorvetes
Gimme all the ice cream you have.

Un pastel de nata

Les pastéis de nata sont un des desserts portugais les plus emblématiques : de petits flans à l’œuf nichés dans une coque de pâte feuilletée… Miam.

une journée à macao blog voyage pastel de nATA
Après l’effort, le réconfort

Cette gourmandise est très populaire dans toute l’Asie où on les appelle « egg tarts » (on en trouve dans toutes les « boulangeries » à Yangon, et même au KFC !). Je n’ai pas pu goûter les pastéis de nata de Lord Stow’s Bakery, les plus fameux, sur l’île de Taipa ; je me suis rattrapée sur une petite boulangerie croisée au détour d’une rue dans l’ouest du vieux Macao. Mon goûter m’a coûté seulement 8 MOP (0.90€) !

 

Biscuits macanais

J’ai découvert que cette partie de la Chine était très branchée petits biscuits. Aux noix, au sésame, aux pâtes de fruits : ils sont franchement bons.

A Macao, on a donc un joli mélange des influences chinoises et portugaises. Les plus célèbres sont ceux vendus par la chaîne de biscuiteries Koi Kei, mais on peut en trouver d’aussi bons partout dans la ville. A Koi Kei Bakery, je n’ai pas pu résister devant le design retro de certaines boîtes… On y achète aussi des fruits séchés, et toute la pharmacopée chinoise. Je suis surtout impressionnée par les quantités industrielles achetées par certains touristes : l’homme devant moi repart avec un énorme sac rempli de boîtes de biscuits, pour l’équivalent de plus de 200€ ! une journée à macao blog voyage koi kei biscuits

une journée à macao blog voyage koi kei hippocampes
Je prendrai trois hippocampes avec mes biscuits aux amandes, merci.

 

Peut-on prendre une seconde pour parler de la monnaie de Macao ? Le pataca. PATACA. Est-ce que vous connaissez une autre devise avec un nom si cool ?

une journée à macao blog voyage pataca

J’aurais voulu avoir plus de temps à Macao : aller me promener sur les plages du sud, goûter à d’autres spécialités, me balader dans Chinatown, et aller découvrir les petits cafés devant lesquels je n’ai eu que le temps de passer… L’occasion de revenir !

4 thoughts on “Que faire lors d’une journée à Macao ?

  1. Merci de ces excellents et très pertinents conseils. Nous rentrons ce jour de Macao, où nous avons pu passer une très bonne journée, en particulier grâce à la lecture de votre billet.
    Mention spéciale pour le restaurant portugais qui, je confirme, propose un menu lunch très impressionnant pour 140 MOP.
    Et il faut effectivement passer par la Mandarin’s house et le temple Ama juste à côté.
    Un petit conseil pour le turbojet: réservez vos tickets la veille et si vous êtes en avance à l’embarcadère, vous pouvez éventuellement anticiper le départ.
    Merci encore

    1. Merci pour votre retour, je suis ravie que ce post ait pu vous aider à préparer votre voyage !
      Tout à fait d’accord avec vous, il vaut mieux réserver ses tickets la veille pour éviter de perdre du temps le matin sur une journée qui passe finalement bien vite (c’est ce qui ne m’a pas laissé le temps d’aller voir le temple Ama :)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *