19 mai 2017 Noémie 8Comment

L’histoire de notre week-end à Ye, parfois orthographiée Yay, c’est celle de notre nouveau coup de cœur en Birmanie. C’est l’histoire d’un week-end improvisé – deux fois – dans ce qui se révèle être une des destinations les plus charmantes du pays, où on ne croise encore qu’une poignée de touristes birmans.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

Pourquoi y aller ?

Quand on parle du sud du Myanmar, on pense rapidement à Dawei et ses longues plages désertes, où à Myeik et Kothaung et leurs archipels paradisiaques. Pourtant, entre Mawlamyine et Dawei, se cache encore la ville de Ye. Avec son lac entouré de pagodes, ses jolies rues où se succèdent les maisons traditionnelles en bois, ses Bouddhas uniques, ses belles routes à parcourir en scooter et ses plages (désertes).

A Ye, les seuls touristes que nous avons vus pendant trois jours étaient birmans. A part les enfants qui seront ravis d’échanger quelques mots avec vous, et ceux qui ont vécu en Thaïlande, la plupart des habitants ne parlent pas anglais. Et près de Kabyar Wa beach, on parle plus le môn que le birman.

Cerise sur le gâteau, les habitants de Ye et de cette région font concurrence à Hpa-An au niveau de la gentillesse. On a fait le plein de sourires et de bienveillance !

 ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Side-car artisanal

 

Comment se rendre à Ye ?

La plupart des touristes étrangers qui atterrissent à Ye sont ceux qui s’arrêtent sur le chemin entre Mawlamyine et Dawei, souvent en faisant la route en train. Pour nous, Ye était pile à la bonne distance de Yangon pour partir en bus et y passer un week-end.

Après une première tentative avortée en mars suite à une méchante entorse à la cheville que s’est faite Julien, on a profité du week-end de 3 jours du 1er mai pour planifier à nouveau notre expédition. On a acheté comme d’habitude un billet de bus auprès d’une petite agence dans notre rue. Les billets nous semblaient chers pour la distance à parcourir : 23.500 kyats par personne en VIP bus. C’est bien normal : notre agence a eu une erreur sur la plateforme de réservation avec Mandalar Minn, et on a acheté des billets pour aller jusqu’à Dawei.

On s’en est rendus compte en pleine nuit, quand à 3h du matin je jette un œil à maps.me pour voir qu’on a dépassé Ye d’une cinquantaine de kilomètres… Branle-bas de combat, l’hôtesse du bus passe des coups de fil et chance inouïe, un autre bus de la compagnie remonte justement la route vers Yangon quelques km plus loin. On s’arrête au milieu de nulle part pour changer de bus, qui nous déposera une heure plus tard à Ye !

Après quelques recherches, sachez que normalement le prix d’un billet pour Ye, en bus de nuit « 2+2 », est de 10.000 kyats par personne et pour 8h de trajet.

 

Que peut-on voir et faire à Ye ?

Une promenade dans les rues de la ville

Pour avoir visité quelques villes de taille moyenne au Myanmar, je peux confirmer que Ye est vraiment une ville pleine de charme. Il y a des maisons birmanes traditionnelles en bois un peu partout. On traverse les routes de terre avec les chèvres. On peut se promener le long de la rivière, avec une jolie vue sur le village d’en face et les montagnes au loin. Le marché est juste à côté. Au lever et au coucher du soleil, la lumière y est magnifique.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Cette lumière de fin de journée…

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
J’en connais un qui a perdu son club

Il faut aussi aller jusqu’au lac entouré de pagodes et de monastères. La route qui le borde est jalonnée d’arbres, comme quasiment toute la ville qui reste très verte même en pleine saison chaude.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

Pédalos à sec

Pour les classiques visites de pagodes, il y a la pagode Sa Gar Taung, d’où on a une belle vue sur la ville, la principale pagode de la ville Shwe San Daw, et la pagode toute ronde au milieu du lac. Après y avoir prié, les birmans y nourrissent les poissons (la pêche y est interdite en raison de la présence de la pagode !).

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

On s’est aussi baladé du côté de la petite gare de Ye. En fin de journée, avec ses quais déserts et ses trains vides, c’est un super endroit pour prendre des photos. Les enfants viennent y faire du vélo, et les vaches paissent sur les rails.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Une balance en viss, l’ancienne unité de mesure encore utilisée au Myanmar

« Banana Mountain » ou Ko Yin Lay

Ce site est unique ! Il n’y a pas de bananes, et ça n’est pas une montagne, mais un complexe religieux avec une construction spectaculaire : quatre immenses statues de Bouddha assis qui entourent un immeuble carré central, dans lequel on peut monter.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

Les 7 étages rassemblent quelques statues de Bouddha, et du sommet, on a une vue à 360° sur la forêt et les collines adjacentes, les Tenasserim hills. Avec ces arbres à perte de vue, on se sent coupé du monde…

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Derrière l’oreille de Bouddha…

Le complexe comprend aussi deux temples, dont un qui a des airs d’église orthodoxe. Il y a enfin un grand bouddha allongé. Pas de quoi faire concurrence à Mawlamyine, peut-être davantage à Monywa. Encore en construction, il ressemble à un hérisson géant.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

On a adoré cet endroit complètement incongru, à seulement 20 minutes de Ye en scooter.

 

« L’aéroport » de Ye 

Curieusement indiqué comme un « aéroport » sur maps.me, teinté de violet comme le sont les aéroports sur Google maps, on s’est arrêtés sur ce qui semble être une ancienne piste d’atterrissage abandonnée. Au bout de la piste, les sylviculteurs y font sécher de fines couches d’écorces d’hévéas.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
L’ancienne piste d’atterissage

C’est tout près de l’aéroport qu’on a eu notre première crevaison en scooter. Après plus de mille kilomètres parcourus en Asie, il fallait bien que ça arrive ! On a eu encore de la chance en crevant tout près d’un petit boui-boui faisant garage mécanique / vente de riz / tea house. Sourires, Julien parle un peu birman, dix minutes et 500 kyats plus tard, on était déjà repartis. 

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Ca devait bien arriver !

Kabyar Wa Beach, notre plage sauvage préférée en Birmanie

kabyar wa beach myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

La journée qu’on a passée pour aller explorer Kabyar Wa, le trajet en scooter au milieu de la forêt et des plantations d’hévéas, la succession de petits villages qu’on traverse, les deux plages de Kabyar Wa, est sûrement une de nos plus belles journées en Birmanie. Elle mérite bien un récit complet que vous pouvez retrouver ici.

 

Pin Le Wa Beach

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

L’autre plage proche de la ville de Ye, c’est Pin Le Wa. A moins d’une demi-heure en scooter, on y trouve une petite baie qui se vide complètement à marée basse. Il y a quelques restaurants installés ici, mais je vous recommande de prendre le chemin de terre qui remonte le long de la côte. A cet endroit, non seulement la plage est complètement déserte sur plusieurs kilomètres, mais il y a une poignée de petits restaurants où manger du poisson et des fruits de mer en admirant la mer d’Andaman… On a passé toute une après-midi à l’ombre de notre petite hutte, à profiter du vent frais, en bambou à écouter le bruit des vagues et à regarder les bateaux de pêcheurs passer au loin. Tranquillité et sensation de paradis sur terre garanties.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

La route pour aller à Pin Le Wa est moins jolie que celle qui mène à Kabyar Wa, mais on a malgré tout son quota de rizières, de montagnes hérissées d’arbres, et de vaches au bord de la route.

 

Restaurants et beer stations

A Ye, aucun problème pour trouver une tea house proposant de la cuisine birmane ou thaï. La Thaïlande est toute proche et de nombreux habitants y ont vécu plusieurs années avant de revenir s’installer à Ye, d’où l’amour local pour le tom yam. Quelques mots de birman ou des talents de dessinateurs seront nécessaires pour faire comprendre ce que vous voulez manger, puisqu’il n’y a quasiment jamais de menu en anglais. Le plus compliqué reste peut-être de trouver un endroit où manger et boire un verre en même temps.

Les restaurants :

  • Le restaurant « Thai Food and Cool », en face du beer garden Dream. Il y a un menu (woohoo), le service est adorable, et la cuisine excellente. On s’est régalés d’un tom yam avec des nouilles, de légumes et et d’un poulet au basilic plein de saveurs. Pour 5800 kyats. TOP.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

  • L’autre jolie surprise c’est un petit restaurant au nord du lac. Il n’a pas d’enseigne en caractères latins et n’est pas indiqué sur Google Maps (il est juste à côté du « Roti Thai », qui lui y est indiqué). On est allés là-bas parce qu’on cherchait à manger des naans, après avoir regardé avec envie ceux servis à KT Bakery. Tenu par toute une famille, le restaurant reste ouvert relativement tard et sert de repère à la jeunesse locale, qui vient y boire un café  à la birmane(café filtre et lait concentré sucré, toujours mieux que le « 3 en 1 ») autour de petites tables en plastique. On a mangé (plusieurs) bons naans avec une purée de pois chiches et oignons, un petit curry de poulet et des légumes sautés super savoureux. Pas de menu, pas d’anglais, mais plein de goût et de petites attentions, pour 3200 kyats, soit à peine plus de 2€ à deux.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

  • Le restaurant de l’hôtel Shwe Taung Gyar : meeeh. Non. Pas meilleur que dans un boui-boui, mais plus cher. A part pour l’air conditionné, je ne recommande pas.

 

Les beer stations :

  • La beer station sur la petite place en face de la pagode Sar Ga Taung : c’est la beer station la plus centrale. On peut y boire une bière glacée en regardant l’agitation de cette rue pas loin du marché, et manger les plats basiques d’une beer station (pas de menu, mais on a mangé du riz sauté et un poulet grillé au wok).
  • La beer station « Light », sur le bord de la route principale Mawlamyine – Dawei. Une TV pour regarder le football, une petite cour sur le côté, et le service assuré par un enfant de six ans (classique).
  • Le beer garden « Dream »: recommandé sur les guides, on y a été super déçus puisqu’ils ne servent désormais plus de Myanmar Beer mais de la Tuborg à la pression, ou de la Tiger Beer en bouteille. L’endroit est assez mignon avec ses guirlandes lumineuses. Le patron peut tenter des cocktails ; on a laissé libre cours à son imagination avec un « Mai Taï » revisité. Bon ça n’était pas l’idée du siècle, mais c’était plein de bonne volonté ! Pas mal de choix pour y manger, mais pas de menu.

 

A tester aussi :

  • Le soir, une petite tea house installe des tables sur les berges – défoncées – de la rivière. Joli.
  • Si vous avez besoin d’un shot de sucre, vous pouvez aller manger un gâteau plein de crème à KT Bakery. Par contre évitez les plats du menu en anglais qu’ils vous donneront, ce n’est vraiment pas bon. Commandez plutôt des dumplings ou des naans servis avec la purée de pois chiches.
  • Il y a aussi quelques beer stations le long de la route qui va vers le village d’Asin puis de Pin Le Beach.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

 

Les choses bizarres qu’on a vues dans les restaurants de Ye :

  • Le café, qui est du café filtre… non filtré.

ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney

  • Les glaçons sur les assiettes de fruit 
ye mon state myanmar birmanie blog voyage mytimidjourney
Des glaçons. Dans mes fruits.

Informations pratiques

  • Hôtel à Ye : les possibilités ne sont pas infinies pour le moment. Sans réponse de la Starlight Guesthouse, la première à accueillir des étrangers à Ye, on a choisi l’hôtel Shwe Taung Gyar. Excellent rapport-qualité prix puisqu’on a des standards européens pour seulement 30.000 kyats/nuit. Le restaurant, que cela soit pour le petit déjeuner ou pour le repas, ne tourne malheureusement pas très rond. Si on n’opte pas pour les options birmanes, un café avec du citron dedans et deux toasts (sans œuf, sans fruit) pour le petit déjeuner, c’est pas terrible.
  • Aller en bus à Ye : Pour éviter de faire la même erreur que nous, pensez à vérifier une deuxième fois auprès de la compagnie de bus que celui-ci s’arrête bien à Ye ! Une fois arrivé à l’arrêt de bus, situé sur la route principale Mawlamyine – Dawei, il vous coûtera 1.000 kyats par personne pour rejoindre votre hôtel en moto-taxi (c’est le prix « étranger », le prix local est de 500 kyats, pour information).
  • Comment se déplacer ? En ville, on peut visiter la plupart des pagodes à pied. Pour le reste, on loue un scooter, évidemment ! 10.000 kyats auprès de notre hôtel, ce qui est un tarif assez classique. Il est peut-être possible de payer moins cher encore. Pour faire le plein d’essence, comptez 2.000 kyats.

Nous avons visité Ye en mai 2017.

8 thoughts on “Ye, notre coup de cœur au Myanmar 

  1. Bonjour à tous les deux et merci pour ce superbe article. Petite question : votre scooter était il automatique ? Moyen d en louer ? Merci d avance ☺

    1. Bonjour Romain !
      De mémoire il s’agissait bien d’un scooter automatique – ce qui faisait râler Julien qui a pour principe de ne pas aimer les boîtes automatiques en général 😀
      Nous avons loué le scooter directement auprès de notre hôtel !

  2. Bonjour,
    Merci de partager vos aventures 🙂 . Je visiterai peut-être ce coin avec 3 amies, moyenne d’âge 60 ans et on ne se voit pas sur des scooters, est-il possible et abordable de trouver une voiture avec chauffeur (ou autre) pour voir les plages?
    Y a t’il des hôtels ou guest-houses à côté de ces plages?
    Merci d’avance pour votre retour

    1. Bonjour Marie, pour les scooters je comprends, à vrai dire moi-même je ne m’aventurerais pas à en conduire un (heureusement que j’ai une confiance aveugle dans les talents de pilote de Julien !).
      Il doit toujours être possible d’arranger un taxi (même informel !) pour la journée. A l’époque, il me semble avoir vu des guest-houses près de la plage de Pine Le Wa. Mais je ne suis pas certaine que les propriétaires parlaient anglais, les touristes rencontrés dans le coin étant quasi exclusivement birmans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.